HUSSISME

NOM
HUSSISME
FONDATEUR
Jean HUS
FAMILLE
PRE-REFORME
APPARITION
XVème siècle
APOGEE
XVème siècle
DISPARITION
XVIIème
TYPE
THEOLOGIQUE
CONDAMNATIONS
Concile de Constance (1414)
POSTERITE
Protestantisme
Catholicisme
Frères Moraves

 

DOCTRINE

Le fondateur, Jan Hus, prêche un retour à l’Église apostolique, spirituelle et pauvre. A l’heure où beaucoup aspirent à retrouver l’Église originelle, il pense que la réforme de l’Église doit passer par le pouvoir laïc. Il est convoqué au Concile de Constance en 1414 pour se justifier : emprisonné, convaincu d’hérésie, il est brûlé en 1415.

Jakoubek de Stribo, successeur d’Hus à la chapelle de Bethléem à Prague, rédige les Quatre Articles de Prague (1420), qui exigent :

  • La liberté pour les prêtres de prêcher d’après les Écritures
  • La sainte communion pour les laïcs sous ses deux formes, la coupe (ou calice) et le pain (ou hostie)
  • La pauvreté obligatoire du clergé et le retour de la plupart des terres de l’Église à des propriétaires laïcs
  • L’interdiction de la prostitution et le châtiment des péchés mortels
GROUPES APPARENTES

Valdéisme
Béguinisme

 

OUVRAGES PRINCIPAUX
COMPLEMENTS

En évoluant, le mouvement hussite se divise en deux factions. Les modérés, appelés utraquistes (du mot latin signifiant  » les deux espèces « , par référence aux deux manières de communier), ou calixtins (du terme latin pour  » calice « ), limitaient leurs revendications à une réforme conforme aux grandes lignes des Quatre Articles. La faction radicale, formée principalement de la paysannerie et des pauvres, et connue sous le nom de taborites (d’après la ville de Tábor, leur lieu de réunion, près de Prague), réclamait l’abolition des vêtements ecclésiastiques et de la liturgie latine et attaquait également la monarchie et le système féodal. S’inspirant de leurs croyances millénaires, les taborites et un groupe identique, les horebites (d’après le mont Horeb, dans la Bible), se considéraient comme invincibles au combat.

En 1431, le concile de Bâle est réuni pour mettre fin au conflit, et les catholiques concèdent aux hussites la communion sous les deux espèces. Si les utraquistes se montrent satisfaits, les taborites, refusent le compromis et continuent la lutte ; ils sont finalement vaincus par une force combinée d’utraquistes et de catholiques à la bataille de Lipany en 1434.
Au XVIe siècle, de nombreux hussites adhérèrent au luthéranisme ; une minorité revint au catholicisme et conserva son autonomie jusqu’en 1620, date à laquelle le catholicisme romain orthodoxe fut à nouveau imposé. Les taborites les plus fervents rejoignirent les Frères moraves.

Maurice Favreau

Je suis Maurice Favreau, le cinéaste extraordinaire derrière cervelleslibres.info, votre refuge incontournable pour les musings cinématographiques et les critiques de films. En tant qu'architecte de cet espace cinématographique virtuel, j'apporte ma passion inébranlable pour l'écran d'argent à chaque critique, les transformant en explorations vivides de la narration et de la cinématographie. Cervelleslibres.info n'est pas juste un blog ; c'est une collection soigneusement sélectionnée de mes aventures cinématographiques et réflexions. Des chefs-d'œuvre classiques aux dernières sorties, je plonge dans les complexités de la réalisation de films, disséquant les intrigues, démêlant les arcs narratifs des personnages et célébrant l'art qui se dévoile image par image. Email:mauricefavereau@gmail.com / Visit Faceboook