Accueil section moyen-âge

(Fermer la fenetre)


Tariq ibn Ziyad (VIIème siècle - 720)


Tariq ibn Ziyad est un stratège militaire de l'armée omeyyade, un des principaux acteurs de la conquête musulmane de la péninsule ibérique. Tariq ibn Ziyad (qui signifie Tariq fils de Ziyad), est probablement d'origine berbère, mais pas un Berbère converti, puique le prénom de son père est arabe (Ziyad = fécond). Ibn, qui se prononce iben ou ben, signifie fils de dans toutes langues sémites dérivées de l'araméen ; le prénom Tariq (ou Tarik, Tarek, Taric, Tarec, Tariq, Tareq), qui lui a sans doute été ajouté après ses victoires, a plusieurs significations en arabe : étoile du matin ou celui qui frappe (à la porte), ou encore voie. Le mot Gibraltar est une déformation linguistique de l'arabe Jebel Tariq, qui signifie montagne de Tariq.

Tariq ibn Ziyad a été un commandant de l'armée de Moussa Ibn Noçaïr, gouverneur omeyyade de l'Ifriqiya et général des troupes arabo-musulmanes ; elles étaient formées de populations d'origines ethniques diverses chargées de poursuivre ou de renforcer l'islamisation des nombreuses tribus berbères situées à l'ouest de la province. Moussa Ibn Noçaïr avait l'habileté de pratiquer une large politique d'assimilation, faisant entrer des Berbères dans l'armée et leur confiant des postes de commandement.

C'est seulement après avoir jugé l'Islam bien ancré au Maroc que Moussa Ibn Noçaïr retourne en Ifriqiya. C'est de là, en 711, qu'il envoie Tariq Ibn Zyiad, conquérir l'Espagne. Stationné à Tanger, Tariq est à la tête d'une armée de 7 000 soldats à laquelle s'est ajouté, dans un second temps, un contingent de 5 000 hommes, soit 12 000 hommes presque exclusivement Berbères. Moussa rejoint Tariq en Espagne avec une armée de 18 000 hommes, arabes dans leur grande majorité.
Il faudra environ trois ans aux troupes arbo-musulmanes pour prendre la quasi-totalité de l'Espagne wisigothe ; la conquête ne touche toutefois pas les royaumes du nord qui seront le point de départ de la Reconquista.

La version selon laquelle la désobéissance et les succès militaires de Tariq auraient provoqué la colère et la jalousie de Moussa Ibn Noçaïr, n'est confirmée par aucune source historique. Il y a sans doute eu un peu d'agacement de voir beaucoup de richesses amassées par Ibn Ziyad Toujours est-il que les deux hommes sont convoqués et entendus à Damas, en 715, par le calife Al-Walid ben Abd al-Malik pour faire un rapport sur la conquête et leurs prises de guerre. Les deux protagonistes sont alors accusés de détournement de ces dernières. Des versions non-corroborées mentionnent que Tariq aurait été emmené enchainé et serait mort sur la route de Damas, mais de 715 à 720 (date officielle de sa mort), il n'existe aucune information précise sur le conquérant.