LE CHOIX DE JEAN


Réalisateur/Réalisatrice : Stéphanie MALPHETTES, Stephan VILLENEUVE
Année : 2004
Nationalité : Français
Genre : Documentaire
Durée : 1h03

Intervenants : Jean Aebischer

Résumé :

Ce film est la chronique des derniers mois de Jean Aebischer, 58 ans, atteint d’un cancer.


Descriptif complet :

Ce film est la chronique des derniers mois de Jean Aebischer, 58 ans, atteint d’un cancer. Nous le suivons dans sa vie quotidienne, jusqu’à son dernier moment. Dernier moment qu’il a lui-même fixé, ayant demandé une assistance au suicide. Jean Aebischer vit en Suisse, près de Fribourg. Atteint d’un cancer, il a des métastases cérébrales, petites bombes à retardement, qui vont en quelques semaines toucher des fonctions vitales. Ses médecins lui laissent l’espoir de vivre au plus quelques mois. Pourtant, il ne ressent aucun symptôme de sa maladie. Plus que la mort, Jean Aebischer craint la souffrance, la dégradation physique, l’image d’agonie qu’il laisserait aux siens. En Suisse, l’assistance au suicide est une pratique autorisée. L’association Exit aide des malades en fin de vie à mettre fin à leurs jours : un bénévole leur apporte une solution mortelle. Auparavant, Exit examine leur dossier médical et rappelle ses conditions. Parmi celles-ci, l’obligation pour le malade d’absorber lui-même la solution mortelle.
Jean Aebischer est mort le 6 janvier 2004. Réflexion sur l’assistance au suicide, ce film est aussi un travail sur la maladie, la mort et le deuil. Pourquoi choisir l’assistance au suicide ? Comment fixer le moment de sa mort ? Contrôler le moment de partir apaise-t-il l’angoisse de la mort ? Comment se préparer à mourir ? Comment y préparer ses proches ?

Ventes :

Capa Presse TV, 80, rue de la Croix Nivert, 75015 Paris - Tél : +33 (0)1 4045 4706


Une ou plusieurs raisons de voir le documentaire :

Un documentaire émouvant et lucide, pudique et éclairant, le Choix de Jean est saisissant de retenue. Jean Aebischer y apparaît déterminé, calme. Peut-être est-ce parce qu'il a le temps de mettre de l'ordre dans ses affaires, de dire adieu à ses proches... Ou bien est-ce le fait de partir dans la dignité, et surtout la liberté ?
Ce qui met un peu mal à l'aise, c'est l'idée de mourir alors qu'on va encore très bien... même si c'est pour peu de temps. Pourquoi pas un jour de plus, et encore un ?...

Ajouter votre critique personnelle