1563 définitions dans le glossaire.

Chercher une définition :
Chercher par première lettre : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Afficher toutes les définitions

Administration

MOTDEFINITION
Lai
Nom de deux genres poétiques du moyen age, l'un narratif, l'autre lyrique.

Laïc
Qui ne fait pas partie du clergé. ex. : tribunal laïque. v. séculier

Laïcité
Principe de séparation de la société civile et de la société religieuse, l'état n'exerçant aucun pouvoir religieux et les églises aucun pouvoir politique.

Laïque
Qui est indépendant de toute confession religieuse.

Lakhmides
Tribu arabe vassale des Perses.

Lance
Unité de combat constituée d'un homme en armes à cheval, de son page, d'un coustilleur et deux ou trois archers.

Landon
Né en Italie. Pape d'août 913 à février 914. On ne sait rien de son pontificat.

Langue
Les ordres militaires, nés en Terre Sainte, mais ayant essaimé en Occident, étaient divisés en un certain nombre de "langues" correspondant à des principautés ou des royaumes ou des groupes de royaumes occidentaux.

Latin
Eglise latine, église chrétienne d'occident qui célébrait les offices en latin (opposé à église orthodoxe grecque ou église d'orient. rite latin, croix latine.

Latrines
L'ancêtre de nos WC, le plus souvent construit en encorbellement sur un rempart ou une tour. Lieux d'aisances. Les toilettes de l'époque.

Laudes
(lat. laus, laudis, louange) partie de l'office qui se chante à l'aurore après matines, et qui est principalement composée de psaumes de louange.

Laurent
ANTIPAPE - Opposé à Symmaque à 2 reprises (498 et 503) ; le jour de l’élection de Symmaque, le 22-11-498, le patrice Festus entraîne une partie du clergé à choisir pour souverain pontife l’archidiacre Laurent ; à la suite de troubles qui se produisent à Rome au sujet de cette double élection, on convient de prendre pour arbitre le roi Théodoric (bien qu’il soit arien) lequel se prononce en faveur de Symmaque ; un concile reconnaît Symmaque innocent en 499. Mais Laurent ne renonce pas à ses prétentions : devenu évêque de Nocera, il accuse, en 503, Symmaque de divers crimes, notamment d’adultère et de rapacité, et les troubles recommencent à Rome ; un nouveau concile, réuni à Palma, instruit l’affaire, déclare Symmaque innocent des accusations portées contre lui et dépose Laurent, accusé d’eutychianisme.

Lecteur
Un des ordres mineurs. Le lecteur s'occupe des lectures et des chants dans les offices. Peut être ordonné à dix ou douze ans. A dix-huit ou vingt ans, le lecteur opte entre la vie séculière et la vie ecclésiastique.

Lectio divina
Etude attentive et méditation des textes de la bible et des commentaires patristiques. cette pratique quotidienne, notamment des ordres bénédictins, figure aussi dans la règle de nombreux ordres monastiques mais peut être conseillée à tous les chrétiens, religieux ou laïcs

Lectionnaire
Livre qui contient les lectures de la messe ou d'un office.

Légat
Le légat apostolique, du latin legatus (envoyé) est un représentant extraordinaire du pape chargé d'une mission, généralement diplomatique, spécifique. Il se distingue en cela du nonce apostolique qui est, lui, un envoyé permanent du Vatican auprès des gouvernements étrangers (ambassadeur)

Léon Ier
Né en Italie. Pape du 29 septembre 440 au 10 novembre 461, Léon 1er est un théologien émérite, qui lutte contre les hérésies de son temps (manichéisme, pélagianisme, nestorianisme, monophysisme). Il a laissé 173 lettres, 96 sermons, un code des anciens canons, un traité sur la vocation des gentils. On lui attribue le remplacement de la confession publique par la confession privée. Il affirme la primauté de Rome sur Constantinople, en tant que successeur de Pierre.

Léon II
Né en Sicile. Pape du 17 août 681 au 3 juillet 683. Il aurait initié l'aspersion d'eau bénite sur le peuple. En 683, le concile de Tolède : le 5e canon défend aux veuves des rois de se remarier, même à un roi, sous peine d'excommunication.

Léon III
Pape du 27 décembre 795 au 12 juin 816. Né à Rome. Contesté, agressé, il s'impose finalement et couronne Charlemagne en 800.

Léon IV
Pape du 27 janvier 847 au 17 juillet 855. Devant les menaces d'invasion, il fait élever un rempart, pour protéger l'ensemble des constructions religieuses. Cet ensemble deviendra la cité léonine.

Léon IX
Pape du 2 février 1049 au 19 avril 1054. Pape Alsacien, initiateur de la réforme grégorienne (indépendance et devoir d'exemplarité du clergé, renforcement du rôle du pape par la centralisation). Il est à l'origine du Grand Schisme. Prisonnier des Normands pendant 8 mois.

Léon V
Né près de Rome. Le court pontificat (de la fin juillet au 5 septembre 903) de ce pape bénédictin provient du fait que des partisans politiques de l'antipape Christophore l'ont incarcéré et étranglé.

Léon VI
Romain (famille des Sanguigna). Elu (choisi par Marozia) et consacré en juin 928, il règne jusqu'en décembre 928 , il s'emploie à pacifier les querelles entre les familles nobles de Rome , il est dominé puis éliminé par Marozia qui l'a fait élire.

Léon VII
Né à Rome. Pape du 3 janvier 936 au 13 juillet 939. Favorise la réforme de la règle à l'abbaye de Cluny (Saône et Loire). Interdit le mariage des prêtres.

Léon VIII
Né à Rome. Pontificat du 14 mai 964 au 17 mars 965. D'abord antipape, entre la destitution et la mort de Jean XII (du 4 décembre 963 au 14 mai 964), il est considéré par tous comme un vrai pape ensuite. On lui attribue 3 lettres probablement fausses par lesquelles il renonce à la donation de Pépin (voir Etienne II) - Antipape(s) : Benoît V (23.06.964 - 04.07.965)

Lettre apostolique
Une lettre apostolique s'apparente à une exhortation apostolique pour ce qui est du fond. dans la forme, elle s'en distingue en ce qu'elle est adressée à un destinataire particulier, et non à l'ensemble des évêques comme pour une exhortation apostolique ou une encyclique. c'est l'équivalent d'une lettre ouverte publiée par le pape parce qu'elle est d'un intérêt général pour l'église.

Leude
Homme de haut rang, aristocrate barbare qui sert le roi et lui est lié par serment. Possède d'importants biens fonciers ou autres.

Léviathan
Monstre biblique symbolisant le mal.

Leyde
Taxe en nature ou en argent levée aux foires et marchés sur les grains et autres denrées apportées pour la vente.

Libation
Rite consistant à répandre une certaine quantité de liquide à l'aide d'un vase à bec verseur ou goulot tubulaire.

Liber pontificalis
Le liber pontificalis ("livre des papes") est une source de l'histoire du haut moyen âge, bien que ses informations doivent être reçues avec prudence. il se présente comme une suite de notices biographiques des différents évêques de Rome, dans l'ordre chronologique, des origines jusqu'à la fin du 9ème siècle. pour chaque pape on trouve le nombre de ses années d'épiscopat, son origine géographique, le nom de son père, les empereurs qui ont régné pendant son épiscopat, les constructions qu'il a ordonnées (surtout les églises de Rome), les ordinations qu'il a prononcées, ses décisions majeures, le lieu de sa sépulture, la durée de la vacance du siège apostolique jusqu'à l'ordination du pape suivant. l'ouvrage paraît avoir été compilé par des clercs de second rang de la cour pontificale, qui ont mis par écrit les données concernant les premiers papes très longtemps après leur époque, aussi remarque-t-on nombre d'erreurs, qui pourtant ne diminuent pas l'intérêt de ce document comme source historique. tout ce qui concerne les trois premiers siècles est révélateur de ce que l'on pensait savoir au 5ème siècle sur l'église primitive. a partir du 4ème siècle, les compilateurs disposaient d'une documentation plus sûre, même s'il existe des erreurs et des incohérences. l'analyse du texte suggère l'existence de deux versions primitives de ce livre, antérieures au siège de Rome en 546. par la suite le livre resta inaltéré. a partir du début du viie siècle (en gros le pontificat d'Honorius 1er) jusqu'à celui d'Adrien II, les notices sont contemporaines des papes concernées, rédigées peu de temps après leur décès, et peuvent être considérées comme fiables. des chroniqueurs plus tardifs ont continué l'ouvrage à partir de 1100 environ jusqu'au milieu du 15ème siècle, avec des informations d'une qualité variable.

Libertinage
Licence de l'esprit en matière de foi, de discipline, de morale religieuse. v. incrédulité. libertin : qui ne suit pas les lois de la religion, soit pour la croyance, soit pour la pratique. un libertin : esprit fort, libre penseur.

Libre
Juridiquement, ne dépend pas d'un maître: doit, à l'époque franque, le service militaire.

Libre penseur
Voir libertin

Lide
Descendant de demi-libres barbares ou d'affranchis. La classe des lides est probablement résiduelle à l'époque carolingienne.

Lieue
La lieue gauloise est utilisée durant tout l'empire romain et, après, au nord de lyon. elle vaut 2.222 mètres.

Lige
Forme d'hommage préférentiel, l'emportant sur l'hommage simple ou plan.

Lignage
Groupe rassemblant les descendants d'un même ancêtre. au moyen age, s'organise autour de la transmission directe d'un honneur familial.

Limbes
(théol. catholique) séjour des âmes des justes avant la rédemption, ou des enfants morts sans baptême.

Lime
Outil d'acier aux aspérités régulièrement disposées qui permet de dégrossir et de polir.

Lit de justice
Séance solennelle du Parlement au cours de laquelle le roi s’acquitte de son devoir de rendre la justice royale en imposant sa volonté aux parlementaires qui s’opposent à l’enregistrement d’un acte royal.

Litanie
(grec, prière) prière liturgique où toutes les invocations sont suivies d'une formule brève récitée ou chantée par les assistants. ex. : litanie des saints

Liturgie
Culte public et officiel institué par une église.

Liturgiques
Vêtements liturgiques : les vêtements liturgiques trouvent leur origine dans les vêtements portés par les dignitaires romains du bas-empire. dans l'église, ils sont portés par les célébrants pour la messe et pour l'office. dans le rite latin, le prêtre portait au cours de la messe, sur la soutane, l'amict, l'aube, l'étole, le manipule, la chasuble ou la dalmatique, aujourd'hui, il ne porte plus que l'aube et l'étole. pour l'office et les sacrements, il portait le surplis et l'étole, aujourd'hui, l'aube et l'étole. pour la messe, l'église catholique a exigé entre le 16ème et le 20ème siècle, l'emploi exclusif du lin pour les vêtements du dessous (par exemple, le surplis) et de la soie pour les vêtements du dessus (par exemple, la chasuble).

Livello
Contrat d’une durée de 29 ans, renouvelable, par lequel un propriétaire cède son droit de propriété à un paysan libre.

Livre
Mesure de poids. la livre romaine (327 g) a été renforcée sous charlemagne (435 ou 491 g) et aboutit, en France, à la livre de 489 g.

Livre d'heures
Livre de dévotion privée à l'usage des laïques. au moyen âge, des laïques pieux éprouvèrent le besoin d'avoir un livre rassemblant certains éléments du bréviaire. les livres d'heures contiennent, en général, les heures de la vierge, de la croix, du Saint-esprit et des défunts, les prières usuelles et les psaumes de pénitence, et le calendrier des fêtes des saints. ils sont souvent très richement enluminés (cf. les très riches heures du duc de Berry) par d'illustres enlumineurs (Fouquet, Memmling).

Loge
Pièce, local où se rassemblent les tailleurs de pierre qui se transmettent leur savoir. Origine du concept de loge maçonnique.

Lollards
Disciples de John Wyclif (1328-1384), théologien et "pré-réformateur" anglais condamné comme hérétique. Le nom de lollard vient du verbe lollen qui signifie marmonner comme leur façon de chanter leurs psaumes. Leur principale caractéristique est un mode de vie austère.

Lotharingie
royaume qui revient à Lothaire 1er (795-855) suite au traité de Verdun en 843 et qui comprend initialement les Pays-Bas, l’Alsace, la Lorraine, la Bourgogne, la Provence et une partie de l’Italie. Pour ne plus être former que de la Lorraine qui doit justement son nom à la Lotharingie.

Luc
La tradition attribue le troisième évangile à Luc depuis la fin du ii° siècle comme en atteste le canon muratori. Luc est également l'auteur des actes des apôtres, considérés comme ayant servi à la constitution d'un ouvrage plus vaste sur l'origine du Christianisme. le nom de Luc apparaît à plusieurs reprises dans les épîtres de Paul, Luc est le médecin aimé dans les colosseus (4, 14) et le fidèle compagnon dans Philémon (i, 24). le lien entre Luc et Paul semble d'ailleurs étroit, l'évangile selon Saint Luc étant proche de celui de Paul par son style et sa doctrine. il est désormais admis que l'évangile selon Saint Luc date de la décennie 70-80 apr. j.-c.

Lucifer
Nom du démon. v. luciférien.

Lucio Anafesto, Paolo
Doge de Venise, de 697 à 717

Lucius II
Pape du 12 mars 1144 au 15 février 1145. Né a Bologne, en Emilie-Romagne. Il meurt au combat en tentant de prendre le Capitole d'assaut !

Lucius III
Pape du 1er septembre 1181 au 25 novembre 1185. Né à Lucques (Toscane). En 1181, il confirme les droits de Pise sur la Corse.

Luminaire
Dans le haut moyen age, huile d'olive nécessaire pour l'éclairage et la célébration du culte dans les sanctuaires.

Luth
Instrument à cordes pincées, apparenté à la guitare, à caisse bombée.

Luthéranisme
Branche du Protestantisme axée sur les principes du théologien allemand Martin Luther (1483-1556).