1563 définitions dans le glossaire.

Chercher une définition :
Chercher par première lettre : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Afficher toutes les définitions

Administration

MOTDEFINITION
Jachère
Terre labourable laissée momentanément en friche pour qu'elle se reconstitue. la jachère est généralement labourée pendant la période de repos.

Jacque
Vêtement de guerre protégeant les bras, le torse et finissant en jupe courte. généralement en maille, il est porté par les gens des communes et les archers.

Jacquerie
Insurrection rurale du Beauvaisis (mai-juin 1358), causée par la misère qui sévissait à l'époque. la révolte s'étendit en basse Normandie, dans le Ponthieu, et en Picardie.

Janissaires
Dans l'Empire Ottoman, membres d'un corps militaire d'esclaves-soldats formé de jeunes chrétiens enlevés dans les Balkans. En entrant au service des Ottomans, ils se convertissaient à l'islam. Peu à peu, les janissaires devinrent une classe d'élite héréditaire jouissant d'une grande influence politique.

Jansénisme
(de jansenius, nom latin de Jansen, 1585-1638, évêque d'Ypres) doctrine de jansenius sur la grâce et la prédestination. condamné par la bulle unigenitus.

Jean
Auteur du quatrième livre du nouveau testament. il remonte à la fin du i° siècle (la plupart des auteurs en situent la rédaction autour des années 100-110).
Jean est aussi le nom d'un antipape méconnu (844)

Jean 1er
Né en Toscane vers 460, il est pape du 15 août 523 au 18 mai 526. Alors que l'empereur Byzantin Justin radicalise son attitude envers l'arianisme par un édit de 524 (fermeture immédiate de toutes les églises ariennes de Constantinople , exclusion de toutes fonctions publiques, civiles et militaires, pour tous les citoyens reconnus comme sectateurs ariens), le roi des Ostrogoths, Théodoric, de religion arienne envoie le pape à Constantinople pour obtenir un compromis. L'échec de la mission est imputé à Jean : à son retour il est retenu à Ravenne, et y meurt.

Jean II
Né à Rome vers 470, pape du 2 janvier 533 au 8 mai 535. Le pontificat de Jean II est plutôt calme, entre Goths et Byzantins. Il meurt avant d'avoir tranché la question du concile de Carthage (535) : les évêques qui ont versé dans l'arianisme doivent-ils, après repentance, retrouver leur rang ou n'être admis à la communion que comme simples laïcs ?

Jean III
Pape romain dont on sait très peu de choses, son pontificat, du 17 juillet 561 au 13 juillet 574, se déroulant pendant l'invasion Lombarde

Jean IV
Pape du 24 décembre 640 au 12 octobre 642. Originaire de Dalmatie (Salona ?), il essaye de protéger les populations locales contre les invasions slaves, notamment en tentant d'évangéliser les envahisseurs. Il lutte contres les hérésies, notamment le Pélagianisme.

Jean IX
Né à Tibur (Latium). Pape de janvier 898 au 26 mars 900. Il réhabilite la mémoire du pape Formose et assure son autorité sur les pays slaves.

Jean V
Probablement né à Antioche. Pape du 23 juillet 685 au 2 août 686. Il s'émancipe de la tutelle byzantine.

Jean VI
Né en Grèce. Pape du 30 octobre 701 au 11 janvier 705. Il résiste à l'empereur Tibère.

Jean VII
Né en Grèce. Pape du 1er mars 705 au 18 octobre 707. Résiste à Justinien II.

Jean VIII
PAPE - Pape du 14 décembre 872 au 16 décembre 882. Né à Rome. Son élection fait l'objet d'une vive opposition de la part de Formose, futur pape. Il sait éviter un schisme avec l'Orient : lors de la rentrée en grâce de Photius, patriarche de Constantinople , en 877, il se contente d'exiger une déclaration de repentir. Il serait, historiquement, le premier pape assassiné.
ANTIPAPE (855-857) – Pour certains, il fut la papesse Jeanne

Jean X
Pape de mars 914 à mai 928. Durant son pontificat, il organise une ligue italienne contre les Sarrasins. En 915, il couronne empereur Bérenger de Frioul. Il est emprisonné puis empoisonné par Marozie 1ère.

Jean XI
Pape du 20 mars 931 à décembre 935. Romain, fils du pape Serge III et de Marozie Ire, il subit la forte influence de sa mère, puis de son demi-frère Albéric II de Spolète, qui le déposa, l'arrêta et l'emprisonna en 935

Jean XII
Pape du 16 décembre 955 au 14 mai 964. Un des plus jeunes papes, dont l'élection est due aux intrigues de son père. Il mène une vie scandaleuse mais active. Il se rapproche d'Otton 1er, roi de Germanie, puis de Byzance, ce qui lui vaut la colère du premier : il est destitué au profit de Léon VIII. Il reprend son trône par la force, peu avant de mourir. Fin de la période dite de pornocratie (904-963) - Antipape(s) : Léon VIII (futur pape) 04.12.963-14.05.964

Jean XIII
Pape de septembre 965 au 6 juin 972. Né à Rome. Il est destitué après quelques semaines seulement, puis réintègre sa place l'année suivante, avec l'appui de l'Empereur

Jean XIV
PAPE - Pape de novembre 983 au 20 août 984. Né à Pavie, en Lombardie. Capturé puis enfermé par l'antipape Boniface VII. On le laisse mourir de faim.
ANTIPAPE – Giovanni Philagatos, né à Rossano (Calabre), Grec d’origine. Evêque de Plaisance, antipape élu par Crescentius et les Romains, en avril 997, il est déposé par Otton III en mai 998, puis accablé d’outrages et torturé (yeux et langue arrachés, nez et oreilles coupés). Le 2 avril 1013, il meurt à l’abbaye de Fulda.

Jean XIX
Pape du 19 avril 1024 au 20 octobre 1032. Né dans la région de Rome. Frère de son prédécesseur, c'est tout ce qu'on en sait...

Jean XV
Pape de juillet 985 au 1er avril 996. Né à Rome. On lui attribue l'idée d'une trêve de Dieu (suspension de l'activité guerrière durant certaines période). Il est déposé et meurt avant d'avoir repris sa place

Jean XVII
Pape du 12 juin au 6 novembre 1003. Né à Rome. On ne sait de lui que son nom (Siccone) et la durée de son pontificat (6 mois à peine)

Jean XVIII
Pape du 26 décembre 1003 au 18 juillet 1009. Né à Rome : malgré un pontificat de 5 ans, on ne sait rien de plus sur lui.

Jean XXI
Pape Portugais. Du 8 septembre 1276 au 20 mai 1277. Succède au règne d'un jour de Grégoire XI (non reconnu).

Jean XXII
Pape du 7 août 1316 au 4 décembre 1334. Français. Elu après deux années de vacance. Un pontificat riche. - Antipape(s) : Nicolas V (12.05.28 - 25.08.30)

Jean-baptiste (Saint)
(8-4 av. j.-c.-v. 27 apr. j.-c.), en qui les évangiles reconnaissent le précurseur annonçant la venue de Jésus-Christ. né en Judée, c'était le fils du prêtre zacharie et d'Elisabeth, cousine de marie, mère de Jésus. natif de Nazareth, il se prépara à sa mission en se retirant pendant de nombreuses années dans le désert pour y mener une vie d'ascèse. vers l'âge de trente ans, il se rendit sur les bords du Jourdain pour y prêcher la pénitence et annoncer la venue imminente du messie. il baptisa les pénitents par immersion dans l'eau, symbole du baptême prochain par le Saint-esprit. le baptême de Jésus marqua la fin de sa mission comme précurseur ainsi que celle de son ministère quelque temps après. jean provoqua la colère d'Hérode Antipas, gouverneur de Judée, à qui il reprocha son mariage avec Hérodias, femme de son demi-frère hérode. il fut jeté en prison (voir évangile selon Saint Luc, 3, 1-20) et, à la demande de Salomé, fille d'Hérodias et d'Hérode, décapité (voir évangile selon Saint Matthieu, 14, 3-11)

Jésuite
1) membre de la compagnie (ou société) de Jésus, ordre fondé en 1534 par Ignace de Loyola. 2) péj. (à cause de la casuistique des moralistes jésuites) personne qui recourt à des astuces hypocrites. v. jésuitique. ses membres s'impliquent énormément dans la contre-réforme, construisant écoles et collèges dans toute l'europe. pendant cent cinquante ans, ils vont dominer l'enseignement européen. vers 1640, ils gèrent plus de 500 collèges en europe, plus de 650, un siècle plus tard, sans compter que l'ordre a la charge totale ou partielle de 24 universités et qu'il instaure plus de 200 séminaires et maisons d'études pour ses membres. l'enseignement dispensé par les jésuites pendant la contre-réforme a pour objet de renforcer le catholicisme menacé par l'expansion protestante. les cours pour laïcs s'adressent surtout aux nobles et aux riches, même si l'ordre dirige des écoles techniques et, dans les pays de mission, des établissements scolaires pour les moins fortunés. les missions jésuites prennent aussi beaucoup d'importance.

Jésus de Nazareth
Jésus-Christ (né en - 4 ou -5 avant l'ère qui porte son nom, mort en 28 ou 29). inspirateur de la religion chrétienne, pour laquelle il est le Christ

Jeu
Forme dramatique médiévale.

Jeu-parti
Variété de débat lyrique des XIIe et XIIIe siècles, notamment illustré par les poètes du puy d'Arras. Il est fondé sur un argument de casuistique amoureuse que les deux poètes-partenaires doivent développer en respectant un schéma strophique et une mélodie. Deux juges arbitrent le débat et désignent le vainqueur.

Jeûne
Pratique religieuse qui consiste dans l'abstention totale ou partielle de nourriture pendant une période déterminée. ex. : observer, rompre le jeûne. le jeûne du ramadan, du carême.

Jihad
Islam. Guerre sainte. Cette notion se trouve dans le coran est peut être interprétée comme une guerre contre soi-même ; mais elle peut aussi constituer un prétexte religieux pour légitimer une conquête.

Jihad ou djihad
(arabe effort suprême) guerre sainte menée pour propager, défendre l'islam. v. moudjahidin.

Jonchées
Herbes fraîches ou plantes aromatiques répandues sur le sol.

Jongleur
Du latin joculator, homme qui plaisante. À la fin du XIIIe siècle on disait jogleour: "plaisant, rieur". Ménestrel nomade qui récitait ou chantait des vers en s'accompagnant d'un instrument.

Jubilé
origine hébraïque désignant la corne du ... bélier dans laquelle on sonnait le début de la nouvelle année. L'Eglise catholique, par l'intermédiaire de son pape Boniface VIII (1235-1303) reprend ce terme à son compte en 1300 afin de désigner les années où les fidèles bénéficient de l'indulgence ecclésiastique vis-à-vis de leur vilaines actions s'ils se rendent en pélerinage dans les 4 principales basiliques du Vatican. L'intervalle entre 2 jubilés est défini depuis l'an 1475 à 25 ans.

Juge-mage
Juge ordinaire du baillage, chargé de tenir les assises tous les trois mois. Il effectue aussi des enquêtes pour le compte du Dauphin et de son conseil.

Jugement dernier
Celui que dieu prononcera à la fin du monde, sur le sort de tous les vivants et des morts ressuscités.

Juif
(latin judaeum, du grec ioudaios, de yehuda, juda) nom donné depuis l'exil (4ème s. av. j.c.) aux descendants d'Abraham, peuple sémite monothéiste qui vivait en palestine. personne descendant de ce peuple, répandu dans le monde entier et demeuré généralement fidèle à la religion et aux traditions judaïques.

Jurande
Charge de juré (exercée par des membres généralement élus) dans une corporation. C'est aussi l'ensemble des jurés de cette corporation.

Juste
Celui qui observe exactement les devoirs de la religion.

Justice d'eau
Ordalie de deux sortes: avec eau bouillante, l'accusé en allant chercher, la main nue, un objet dans de l'eau bouillante se disculpe si ses blessures sont jugées normales; avec eau froide, l'accusé est jeté à l'eau, en principe garrotté: si ce liquide pur le rejette, il est déclaré coupable.