1563 définitions dans le glossaire.

Chercher une définition :
Chercher par première lettre : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Afficher toutes les définitions

Administration

MOTDEFINITION
Cabale
Ou kabbale. tradition juive donnant une interprétation mystique et allégorique de l'ancien testament.

Cafard
(arabe kafir, mécréant, renégat, suffixe péj. -ard) personne qui affecte l'apparence de la dévotion.

Cagot
(d'après bigot, béarnais cagot, lépreux) faux dévot, bigot, hypocrite.

Caïnites
Secte gnostique (hérétique) - Les caïnites ou caïnistes apparus vers l'an 159, vénéraient Caïn et les Sodomites, et possédaient un « Evangile de Judas » dans lequel ce dernier était présenté comme un initié ayant trahi Jésus, à sa demande, pour assurer la rédemption de l'humanité.

Calame
Roseau taillé permettant d'écrire sur papyrus ou parchemin.

Calice
Du latin calix qui signifie coupe, vase à boire . vase sacré servant à la consécration du vin lors de la messe. avant sa première utilisation, le calice doit être béni par un évêque. jusqu'au concile de Vatican II, il devait obligatoirement être en argent doré ou en or. voile de calice : du latin velum qui signifie tenture, rideau .voile destiné à recouvrir le calice, la patène et la pale du célébrant. il est confectionné dans le même tissu que la chasuble dont il est dépendant. il mesure environ 50 cm de côté et est habituellement muni d'une doublure assortie à celle de la chasuble.

Calife
Mot arabe qui désignait tout d'abord les successeurs de Mahomet, puis les chefs religieux et politiques du monde islamique.

Calixte II
Pape du 2 février 1119 au 13 décembre 1124. Pape Bourguignon. Il chasse Grégoire VIII, résout la querelle des investitures par le concordat de Worms. Il est l'instigateur du pèlerinage de St Jacques de Compostelle - Antipape(s) : Grégoire VIII (1118-1121)

Calixte III
PAPE - Pape du 8 avril 1455 au 6 août 1458. Né en Espagne. Il prêche la croisade pour reprendre Constantinople aux Ottomans.
ANTIPAPE – Jean Morson, abbé de Struma (Arezzo). Elu en septembre 1168, il abdique le 29-8-1178.

Calotin
(fam. et péj.) celui qui porte la calotte, ecclésiastique. par ext. partisan des prêtres. v. clérical.

Calotte
1) petit bonnet rond qui ne couvre que le sommet de la tête. spécialement. coiffure ecclésiastique. 2) (péj. fin 18ème) la calotte, le clergé, les prêtres, leurs partisans.

Calvaire
(lat. ecclés. calvariae locus, lieu du crâne, trad. de l'hébreu golgotha) représentation de la scène du calvaire, de la passion du Christ. spécialement. croix qui commémore la passion du Christ.

Camail
Courte pèlerine, boutonnée sur le devant, que les ecclésiastiques portent en hiver sur la soutane, le surplis ou le rochet. le camail est rouge pour les cardinaux, violet pour les évêques et noire avec un liseré violet pour les chanoines. le camail est aussi appelé mozette.

Camerlingue
Le camerlingue de la sainte église romaine est le cardinal placé à la tête de la chambre apostolique, service de la curie romaine chargé des biens temporels du Saint-siège pendant la vacance du pouvoir pontifical, conformément aux dispositions de la constitution apostolique universi dominici gregis sur la vacance du siège apostolique et l'élection du pontife romain. le camerlingue a vraisemblablement remplacé l'archidiacre de la sainte église romaine, supprimé par grégoire VII au 11ème siècle ou le vestararius qui avait la garde des objets précieux du Saint-siège. cette fonction remonte au 11ème siècle ou 12ème siècle.

Campanile
(it. campanile, clocher) clocher à jour, et par ext. tour isolée, souvent près d'une église. ex. : le campanile de florence.

Candiano, Pietro II
Doge de Venise, de 932 à 939

Candiano, Pietro III
Doge de Venise, de 942 à 959

Candiano, Pietro IV
Doge de Venise, de 959 à 976

Canon
1) (théol.) loi ecclésiastique et spécialement règle, décret des conciles en matière de foi et de discipline. ex. : canon d'un concile œcuménique. 2) ensemble des livres admis comme divinement inspirés. ex. : canon de l'ancien, du nouveau testament 3) canon de la messe : partie de l'office contenant les paroles sacramentelles et des oraisons, qui va de la préface au pater. 4) canon d'autel : petit panneau, souvent encadré, portant certains textes invariables de la messe et utilisé comme aide-mémoire par l'officiant. les canons sont souvent au nombre de trois

Canonicité
Ce qui est conforme à la liste des livres reconnus comme inspirés de Dieu.

Canoniser
Mettre au nombre des saints suivant les règles et avec les cérémonies prescrites par l'église. ex. : il est béatifié, mais il n'est pas encore canonisé.

Capitation
Au Moyen Âge, désigne une taxe par tête due au seigneur.

Capitulaire
1) Relatif aux assemblées d'un chapitre (de chanoines, de religieux). ex. : salle capitulaire d'un monastère. 2) Texte législatif, administratif, religieux, etc., émanant du souverain et divisé en petits paragraphes.

Capucin
(it. cappucino, porteur de capuce, capuchon taillé en pointe) religieux réformé de l'ordre de Saint-françois. v. franciscain, le moine italien Matteo de Bascio fonda cette branche en 1528 à Montefalco, en Ombrie pour faire à nouveau appliquer strictement la règle de Saint françois. un ordre de religieuses capucines, en fait une branche de l'ordre des clarisses, fut fondée à naples en 1538.

Caravansérail
Lieu où, en Orient, les caravanes faisaient halte.

Cardinal
Prélat choisi par le pape pour être membre du sacré collège. v. conclave.

Carême
(latin quadragesima (dies), le quarantième jour avant pâques) période de quarante-six jours d'abstinence et de privation entre le mardi gras et le jour de pâques, pendant laquelle, à l'exception des dimanches, l'église catholique prescrivait, puis recommandait le jeûne, la prière.

Carillon
Sonnerie de cloches vive et gaie.

Carme
Religieux de l'ordre de notre-dame du mont-carmel.

Carmélite
Religieuse de l'ordre de notre-dame du mont-carmel. l'ordre le plus connu est celui des carmélites déchaussées, fondé au 16ème siècle par sainte Thérèse d'avila. les carmélites, qui vivent cloîtrées, sont exclusivement contemplatives et leur spiritualité insiste sur le rôle de la prière, de la pénitence et du silence. les carmélites ne mangent jamais de viande et à compter de la fête de la Sainte-Croix (le 14 septembre) jusqu'à pâques, elles ne consomment ni lait, ni fromage, ni œufs le vendredi et pendant toute la durée du carême. cet ordre a compté certains des plus grands mystiques catholiques, tels jean de la croix, Marie-Madeleine de Pazzi et Thérèse de l'enfant-Jésus.

Carnaticum
Redevance en viande (ou en outils) due au souverain pour le ravitaillement de l'armée.

Carolingien
Dynastie franque fondée par pépin le bref en 751. charlemagne lui donna son nom. succédant aux mérovingiens, elle régna sur la France jusqu'en 987.

Carpocratiens
Secte gnostique (hérétique) - C’est en Égypte que se déploya l’activité de l’alexandrin Carpocrate et de son fils Épiphane. On ne connaît pratiquement rien de Carpocrate, fondateur de la secte gnostique des carpocratiens. Les documents anciens rapportent qu’il avait pour femme une certaine Alexandrie, de qui il eut un fils, Épiphane, mort à 17 ans après avoir composé un traité, Sur la justice, où il professe le communisme des biens et des femmes, et dont un long passage a été cité par Clément d’Alexandrie. Une disciple de Carpocrate, Marcellina, vint à Rome sous le pontificat d’Anicet (154-165). Le monde, selon les carpocratiens, est l’œuvre d’anges inférieurs au Père inengendré. Les hommes sont, dans ce monde, assujettis aux lois de ces créateurs et doivent remonter vers le Père. Jésus, fils de Joseph, est pour ces gnostiques non pas un Sauveur, mais l’idéal de l’homme juste, qui a gardé vivant en lui le souvenir du Père inengendré et qui est remonté vers lui par le mépris des créateurs du monde et le dédain de leurs lois. Les carpocratiens mettaient ce Jésus aux côtés de Pythagore, de Platon et d’Aristote, dont ils honoraient les images. Les gnostiques sont appelés à remonter vers le Père et doivent, pour cela, marquer leur mépris pour les créateurs du monde en accomplissant tous les actes réprouvés par les lois injustes de ce monde.

Cartulaire
Recueil d'actes fixant l'histoire et les titres d'une seigneurie laïque ou ecclésiastique.

Cas prévôtaux
Crimes et délits du ressort des prévôts des maréchaux (juges militaire) qui réclament une justice rapide. Sont concernés, les mendiants, les repris de justice, les déserteurs, les gens de guerres...

Casuistique
Partie de la théologie morale qui s'occupe des cas de conscience. v. jésuite.

Catacombe
Cavité souterraine ayant servi de sépulture.

Catéchèse
Enseignement oral de la religion chrétienne.

Catéchisme
(grec katêkhismos, instruction orale) instruction dans les principes de la foi chrétienne.

Catéchumène
Personne qu'on instruit dans la foi chrétienne, pour la disposer à recevoir le baptême.

Catel
En cas de décès d'un homme de mainmorte, sorte de taxe successorale prélevée par le seigneur sur les héritiers et constituée généralement (pays picards et flamands) par la meilleure tête de bétail ou le meilleur meuble.

Cathare
(grec katharos, pur) membre d'une secte hétérodoxe du moyen age, répandue surtout dans le s.o. de la France. v. albigeois

Cathédrale
(latin cathedra, siège épiscopal) église épiscopale d'un diocèse.

Catholicisme
(grec katholikos, universel) religion chrétienne dans laquelle le pape exerce l'autorité en matière de dogme et de morale.

Cayrou
Amas de pierres, résultant de l'épierrement des champs.

Cédule
Bande de papyrus, papier sur lequel on prenait des notes.

Célestin II
Pape du 26 septembre 1143 au 8 mars 1144. Né en Ombrie.

Célestin III
Pape du 14 avril 1191 au 8 janvier 1198. Né à Rome. Membre de la célèbre famille Orsini. Il sacre l'empereur puis l'excommunie.

Célestin IV
Pape du 28 octobre au 10 novembre 1241. Né à Milan (Lombardie). Un des règnes les plus courts (17).

Célestin V
Pape du 5 juillet 1294 ai 13 décembre 1294. Plus adapté à la vie d'ermite qu'aux intrigues pontificale, il abdique rapidement, encouragé sans doute par son successeur.

Cellérier
Religieux chargé du cellier, c'est-à-dire du lieu où l'on conserve les provisions. le cellérier est l'économe, il assure l'intendance générale du monastère.

Celsi, Lorenzo
Doge de Venise, de 1361 à 1365

Cendres
Symbole de la dissolution du corps, le prêtre trace une croix sur le front des fidèles, avec des cendres, le premier jour du carême, le mercredi des cendres.

Cène
Repas que Jésus-Christ prit avec ses apôtres la veille de la passion et au cours duquel il institua l'eucharistie. v. cénacle.

Cénobite
(grec koinobion, vie en commun) religieux qui vivait en communauté (dans les premiers siècles chrétiens).

Cens
Redevance seigneuriale, souvent ancienne témoignant que le bien qui y est astreint relève de telle seigneurie. il peut être en argent ou en nature.

Censier
Description détaillée des usages d'une terre couchés par écrit après enquête sur l'ordre du seigneur.

Censive
Par opposition à la réserve domaniale, ensemble des tenures à cens d'une seigneurie rurale. tenure paysanne grevée d'un cens en nature ou en argent. centaine

Cervoise
Bière.

Cévenne ou travers
Versant abrupt d'une colline.

Chahada
Islam. Premier des cinq piliers la Profession de foi : « j'atteste qu'il n'y a de Dieu qu'Allah et que Mahomet est son prophète ». Quand on témoigne ainsi en public de sa foi, on adhère à la communauté musulmane.

Chaire
(lat. cathedra, siège à dossier, grec kathedra) 1) siège d'un pontife, dignité pontificale. ex. : la chaire de Saint pierre. 2) tribune élevée, du haut de laquelle un ecclésiastique adresse aux fidèles ses instructions et ses enseignements.

Chambre apostolique
La chambre apostolique, à la tête de laquelle se trouve le cardinal camerlingue de la sainte église romaine, avec la collaboration du vice-camerlingue et des autres prélats de la chambre, est un service de la curie romaine chargé des biens temporels du Saint-siège, qui exerce surtout ses fonctions pendant la vacance du siège apostolique, selon la loi particulière relative à cette vacance.

Champ de mars
Assemblée annuelle, traditionnellement située en mars, pendant laquelle les souverains passaient leurs troupes en revue.

Champart
Quote-part, prélevée sur la récolte par le seigneur foncier et pouvant représenter jusqu'au quart de cette récolte.

Chancelier
Du latin cancellarius. Chef du service des actes, des écritures et du sceau d'un seigneur, d'un roi, d'un établissement ecclésiastique; à partir de l'époque carolingienne, clerc responsable de la chancellerie royale. Vérifie et expédie les diplômes royaux, y appose le sceau royal.

Chancellerie
Secrétariat général du roi ou de l'empereur, dirigé par le chancelier. les services de la chancellerie préparent la rédaction des diplômes. et des capitulaires. avant de les soumettre au souverain.

Chanoine
Du latin canonicus, du grec kanôn qui signifie règle, canon . membre du chapitre d'une cathédrale ou d'une collégiale. dès l'origine du Christianisme, les évêques s'entourèrent de clercs attachés au service de leur église. depuis le 11ème siècle, on dis

Chanson de geste
Poème lyrique en langue vulgaire, partagé en un certain nombre de laisses (strophes) de longueur variable. elle relate les exploits guerriers et les combats surhumains des chevaliers chrétiens en lutte contre les sarrasins.

Chanson de toile
Courtes compositions destinées soit à accompagner les danses des femmes, soit à égayer leurs travaux de couture, d'où leur nom. ces poèmes décrivent parfois une simple situation d'amour, mais il s'agit le plus souvent d'une aventure dramatique qui leur valut l'autre nom de chanson d'histoire.

Chantre
Personne chargée de chanter la liturgie : les graduels, les répons, les alléluias, les offertoires de la messe et de l'office.

Chape
Du latin cappa qui signifie capuchon, cape . grande cape de cérémonie agrafée par-devant et portée par les officiants principalement lors des bénédictions solennelles, aux vêpres et aux laudes solennelles et lors des processions. la chape n'a aucune signification symbolique, elle est portée par les simples clercs comme par les évêques.

Chapelain
Prêtre chargé de dire la messe dans une chapelle.

Chapelet
Objet de dévotion formé de grains enfilés et groupés par dizaines, et que l'on fait glisser entre ses doigts en récitant des pater et des ave. v. rosaire

Chapelle
(lat. pop. capella, de cappa (v. chape), lieu où l'on gardait la chape de Saint martin) 1) lieu consacré au culte dans une demeure particulière. 2) église n'ayant pas le titre de paroisse. 3) partie d'une église où se dresse un autel secondaire.

Chapitre
(du chapitre de la règle, lue en assemblée) assemblée de religieux, de chanoines réunis pour délibérer de leurs affaires (v. capitulaire). ceux qui siègent à cette assemblée, le lieu où siège le chapitre. ex . : les bancs du chapitre. (spécialement) communauté des chanoines d'une église cathédrale ou collégiale. ex. : le chapitre de notre-dame, le doyen du chapitre. (fig.) avoir voix au chapitre : avoir autorité, crédit, pour prendre part à une délibération, à une discussion.

Chapitre noble
Communauté religieuse, masculine ou féminine, qui n’admet en son sein que des membres issus de la noblesse.

Charismatique (mouvement)
(grec charismata, dons spirituels), mouvement international et interconfessionnel de renouveau de la foi chrétienne, également appelé néo-pentecôtisme. les membres de ce mouvement pensent qu'ils ont été remplis ou baptisés par l'Esprit-Saint grâce à l'imposition des mains. les signes de ce baptême sont notamment l'acquisition de dons spirituels comme celui de parler en langues ou glossolalie, le don de prophétie, de guérison, d'interprétation des langues et de discernement des esprits (voir 1° épître aux corinthiens, 12, 8-10). les églises pentecôtistes sont issues d'un mouvement de ce type, apparu au début du 20ème siècle lorsque de petits groupes de croyants renoncèrent au rite protestant pour prier entre eux, étudier la bible et pratiquer les dons de l'Esprit-Saint. .

Charisme
Don particulier conféré par grâce divine.

Charité
(latin caritas, de carus, cher) dans le Christianisme, vertu théologale qui consiste dans l'amour de dieu et du prochain en vue de dieu. v. amour.

Charroi
Transport par chariots, charrettes (essentiellement de marchandises).

Chartreuse
(localité du Dauphiné où Saint Bruno fonda un monastère en 1084) couvent de chartreux, construit dans un lieu isolé. ex. : la grande chartreuse, dans les alpes, la chartreuse de parme, roman de Stendhal.

Chartreux
Ordre des Chartreux fondé en 1084 par Saint Bruno (v. 1035-1101) au massif de la Grande Chartreuse.

Chasement
Etablissement d'un vassal, d'un dépendant ou d'un esclave sur des terres (des revenus ou du travail desquelles ils vivront). tenure concédée à un paysan dépendant ou bénéfice concédé à un vassal.

Châsse
(lat. capsa, caisse) coffre où l'on garde les reliques d'un Saint.

Chasuble
Du latin casula qui signifie manteau à capuchon . vêtement sacerdotal à deux pans et sans manches avec une ouverture pour la tête, que le prêtre revêt par dessus l'aube et l'étole pour célébrer la messe. la chasuble est très souvent brodée et sa couleur est fonction du temps de l'année liturgique. elle s'accompagne toujours du voile de calice, de la bourse ou portefeuille, du manipule et de l'étole.

Châtellenie
Territoire d'une juridiction subordonnée à un château.

Chaussée
Élévation de terre ou de pierre servant aussi de chemin.

Chemin de croix
Les quatorze tableaux qui illustrent les scènes du chemin parcouru par Jésus portant sa croix.

Chérubin
(hébreu kéroûbîm) ange du second rang de la première hiérarchie. icon. tête d'enfant, avec des ailes, qui représente cet ange.

Chevage
Redevance que paient au seigneur les serfs, les affranchis et leurs descendants.

Chevauchée
Expédition militaire, offensive ou répressive, ayant un but déterminé ou localisé, le service de chevauchée dû par les vassaux ou les communautés à leur seigneur était souvent limité par la coutume à un seul jour.

Chi'isme
Islam. Voir Chiisme

Chi'ite
Islam. Voir Chiisme

Chiisme
Islam. Branche minoritaire de la religion musulmane, par opposition au sunnisme. Depuis leur sécession, les adeptes d’Ali, neveu de Muhammad, accordent beaucoup d’importance à leurs dirigeants religieux. C’est la grande différence avec le mouvement sunnite : les Chiites ont foi en la mission des douze Imams. C’est-à-dire que, selon eux, après le Prophète Muhammad qui a seulement révélé le Coran, douze successeurs du Prophète devaient encore venir pour en donner l’interprétation. Le premier de ces douze Imams fut Ali (+661) et le dernier, Muhammad, ne serait pas mort mais aurait été « occulté » en 874 et depuis, continuerait à influencer spirituellement les dirigeants chiites.
Au niveau géographique, la quasi-totalité de la population iranienne est chiite, mais il en existe des minorités en Iraq, au Liban, en Syrie ou encore en Inde et au Pakistan.

Chiite
Islam. Voir Chiisme

Chiliasme
Doctrine enseignant que le Christ établira un royaume terrestre d'une durée de mille ans.

Chirographe
Acte ou contrat manuscrit.

Chrême (Saint)
(lat. ecclés. chrisma, grec khrisma, huile) huile consacrée, employée pour les onctions dans certains sacrements, certaines cérémonies des églises catholique et orthodoxe. ex. : le Saint chrême est formé d'huile d'olive et de baume." Chrétien;"(grec Christianos) qui professe la foi en Jésus-Christ. personne qui professe le Christianisme.

Christ
(latin Christus, calqué sur le grec khristos qui traduit l'hébreu maschiah, oint, d'où le mot messie) figure centrale de la religion chrétienne, pour laquelle le Christ, c'est-à-dire le messie, l'oint du seigneur, c'est Jésus. . v. chrême (Saint).

Christologie
branche de la théologie chrétienne traitant de la personne même du Christ. La christologie s'efforce de faire comprendre l'œuvre du Christ en définissant la nature de Jésus, en tant que personne, par rapport à Dieu et à l'humanité. Par là elle se distingue de la sotériologie, branche de la théologie qui étudie la rédemption et l'œuvre rédemptrice du Christ.

Christophore
ANTIPAPE – Du 5 septembre 903 au 29 janvier 904. Romain, prêtre de l'église Saint-Damase, déposé et emprisonné, il est exécuté en 906, probablement sur ordre de Serge III.

Churrigueresque
Style baroque qui s'est développé en Espagne au début du 13e siècle.

Chœur
Partie de la nef d'une église, devant le maître-autel, où se tiennent les chantres et le clergé pendant l'office.

Ciboire
(grec kibôrion, fruit du nénuphar d'Egypte) vase sacré en forme de coupe où l'on conserve les hosties consacrées pour la communion des fidèles. ex. : enfermer le ciboire dans le tabernacle.

Ciel, cieux
1) séjour des dieux, des puissances surnaturelles (imaginé comme analogue au ciel). ex. : notre père qui es aux cieux, le royaume des cieux. son âme est allée au ciel. 2) séjour des bienheureux, des élus à qui est accordée la vie éternelle. v. paradis. ex. : mériter le ciel. 3) la divinité, la providence. ex. : aide-toi et le ciel t'aidera.

Circumincession
Ou périchôrèse. Caractérise les relations intratrinitaires, notamment l'engendrement du Fils par le Père, qui se fait de façon tout intérieure et donc sans déchoir de la divinité ni en compromettre l'unité.

Cistercien
Qui appartient à l'ordre religieux de cîteaux. v. trappiste

Citerne
Réservoir dans lequel on recueille et conserve les eaux de pluie.

Civitas
En Gaule, unité territoriale, politique et administrative portant le nom d'un peuple et possédant une certaine autonomie tolérée par la domination romaine.

Clameur
Plainte en justice.

Clément II
Pontificat du 24.12.1046 au 09.10.1047. Pape saxon, imposé par l'empereur Henri III. Peut-être mort par empoisonnement (Benoît IX ?)

Clément III
PAPE - Pape du 19 décembre 1187 au 27 mars 1191. Probablement né à Rome. Organise le regroupement des forces, en vue de la 3ème croisade.
ANTIPAPE – Guibert de Parme, archevêque de Ravenne, né en 1023, Italien ; élu le 25-6-1080. Consacré le 24-3-1084, il est chassé de Rome la même année ; il revient après la mort de Grégoire VII (25-5-1085). Sous Victor III (1086), il s’empare de Saint-Pierre, qu’il transforme en citadelle ; il est obligé, en 1087, de se retirer à Sainte Marie de la Rotonde, mais n’en continue pas moins de dominer sur une partie de la ville de Rome jusque sous Urbain II. Chassé par les Romains (1090), il rentre encore une fois dans la ville (1091), en sort de nouveau (1097) et se maintient dans une forteresse des environs de Ravenne jusqu’à sa mort (1100).

Clément IV
Pape du 5 février 1265 au 29 novembre 1268. Français. Renforce la répression religieuse. La bulle Turbato Corde défère devant l'Inquisition les juifs convertis puis relaps.

Clément V
Pape du 5 juin 1305 au 20 avril 1314. Pape Girondin. Premier pape à s'installer en Avignon. Il aidera le roi de France à liquider les templiers

Clément VI
Pape du 17 mai 1342 au 6 décembre 1352. Français. Son pontificat est flamboyant. Par son entremise, le Dauphiné tombe dans domaine de France.

Clément VII
ANTIPAPE – Gil Sanchez Munoz (v. 1380-26/12/1446 Espagne), chanoine de Barcelone. Elu le 17-6-1423 par 3 cardinaux et soutenu par le roi d’Aragon, il succède à l’antipape Benoît XIII sur son siège à Peniscola (Espagne) : avant de mourir (23 mai 1423) ce dernier avait prévu de perpétuer le schisme en faisant nommer pape Gil Sanchez Munoz, par les cardinaux qui se trouvaient avec lui. Après des négociations, Clément VIII finira par se soumettre, le 26 juillet 1429, à Martin V qui lui donnera l’évêché de Majorque.

Clerc
Personne entrée dans l'état ecclésiastique en vue d'un service d'église. autrefois, la réception de la tonsure marquait l'entrée dans la cléricature.

Clergé
Ensemble des clercs par opposition aux laïcs. le clergé séculier comprend les clercs et les prêtres au service des fidèles dans la société. le clergé régulier comprend ceux qui ont prononcé des vœux et vivent en communauté selon une règle. les jésuites sont des clercs réguliers.

Clérical
1) relatif au clergé. 2) qui a rapport au cléricalisme, ex. : parti clérical

Cléricalisme
Opinion des partisans d'une immixtion (ingérence) du clergé dans la politique.

Clocher
Bâtiment élevé d'une église dans lequel on place les cloches. v. campanile.

Cloître
(lat. claustrum, enceinte) 1) partie d'un monastère interdite aux profanes et fermée par une enceinte, v. clôture. 2) (par ext.) le monastère. v. claustral. 3) lieu situé à l'intérieur d'un monastère, ou contigu à une église, cathédrale ou collégiale, et comportant une galerie à colonnes qui encadre une cour ou un jardin carré.

Codex
Pluriel codices. Du latin caudex, tablette pour écrire. Les premiers codices sont des tablettes de bois attachées, puis avec le parchemin, les feuilles sont pliées et réunies en cahiers reliés à leur tour. C'est notre livre actuel.

Col romain
Partie du vêtement qui entoure le cou.

Collégiale
Église desservie par un chapitre de chanoines séculiers.

Colophon
Formule placée en fin de manuscrit par le copiste et donnant des indications sur le lieu et la date du travail ainsi que le nom du copiste ou du destinataire.

Commanderie
Bénéfice affecté à certains ordres militaires. ex. : commanderie de templiers. résidence du commandeur.

Commanderies
Circonscriptions territoriales de base des ordres militaires, dirigées depuis des maisons qui servaient aussi de lieux de vie religieuse pour les moines-soldats et de centres de gestion des biens de l’Ordre.

Commandeur
Chevalier d'un ordre militaire ou hospitalier, pourvu d'une commanderie. ex. : commandeur de malte, don juan invita à souper la statue du commandeur qu'il avait tué.

Commise
Confiscation d'un fief par manquement grave du vassal envers son seigneur.

Communauté
Groupe de religieux qui vivent ensemble et observent des règles ascétiques et mystiques.

Communion
1) union des personnes qui professent une même foi (notamment chrétienne). 2) réception du sacrement de l'eucharistie. v. cène.

Communion des saints
Dogme chrétien selon lequel les églises triomphante, militante et souffrante sont en union.

Communs
Taxe municipale, elle est levée occasionnellement pour la construction et l'entretien des remparts. elle désigne un ensemble de taxes qui pèse sur le commerce et l'artisanat. bâtiments qui servent de logement aux valets.

Complies
(lat. ecclés. completa (hora), l'heure qui achève l'office) la dernière heure de l'office divin, qui se récite ou se chante le soir, après les vêpres.

Composition
Peine pécuniaire infligée au coupable dans les lois barbares pour éteindre les réclamations familiales et ramener l'ordre.

Comput
Du latin computus. Calculs chronologiques servant à dresser le calendrier des fêtes mobiles, particulièrement de Pâques.

Comté
Ressort du comte, il n'a plus de limites fixes ensuite.

Conciergerie
Logement des soldats de la garde, nommée également le corps de garde.

Concile
Assemblée des évêques de l'église catholique, convoquée pour statuer sur des questions de dogme, de morale ou de discipline. v. consistoire, synode. ex. : concile œcuménique, concile de trente.

Concile de trente
Le centre moteur fut la papauté à partir de Paul III, et le concile de trente (1545-1563 avec des interruptions). la plupart des points du dogme furent examinés et redéfinis (notamment la présence réelle dans l'eucharistie), et les pratiques du culte réaffirmées (les 7 sacrements, culte de la vierge et des saints, des images), de nombreux décrets disciplinaires furent pris (célibat de prêtres, résidence des évêques dans leur diocèse, interdiction du cumul des évêchés), on fixa le canon des écritures et on décida la préparation d'une version officielle (v. vulgate), on rédigea un catéchisme, un bréviaire, un missel romain, pie IV et surtout sixte quint réorganisèrent la curie, on fonda séminaires et collèges. si bien qu'à la fin du 16ème siècle, l'église romaine avait le visage qu'elle devait garder jusqu'au 20ème siècle.

Conciliaire
Relatif au concile

Conclave
(latin conclave, chambre fermée à clef) 1) lieu où s'assemblent les cardinaux pour élire un nouveau pape 2) l'assemblée elle-même.

Condamine
Terre exempte de redevance féodale.

Confessionnal
Réduit disposé pour que le confesseur y entende le pénitent.

Confirmation
Sacrement donné par l'évêque, destiné à renforcer le chrétien dans la grâce du baptême. v. confirmand.

Confiteor
(latin je confesse) prière de la liturgie catholique commençant par ce mot. v. mea-culpa.

Confrérie
Association de laïques fondée sur des principes religieux.

Congrégation
Compagnie de prêtres, de religieux, de religieuses.

Connétable
Le connétable apparaît dès la dynastie mérovingienne. son rôle se cantonnait à la gestion des écuries royales. mais suite à l'effritement du pouvoir royal, ce dernier prend de l'ampleur envers tous les corps d'armée. même après la restauration du pouvoir royal à partir du xvie siècle, le connétable garde le plus haut grade au sein de l'armée française. il dispose également d'une juridiction spéciale, le tribunal de la connétablie, où siègent en son nom les maréchaux de France et leurs prévôts." Consacrer;"Rendre sacré en dédiant à un dieu, une divinité.

Conon
Pape du 21 octobre 686 au 21 septembre 687. Fils d'un officier des troupes thraces, il étudia en Sicile et fut ordonné prêtre à Rome. Il fut la cible de plusieurs attentats. Durant son pontificat il éleva Saint Kilian, le missionnaire irlandais au rang d'évêque et l'envoya prêcher la foi en Franconie.

Consécration
Action par laquelle le prêtre consacre le pain et le vin, à la messe. ex. : l'élévation suit la consécration. v. eucharistie, transsubstantiation.

Consistoire
(latin consistorium, assemblée) 1) (cathol.) assemblée des cardinaux convoqués par le pape pour s'occuper des affaires générales de l'église. v. concile. 2) consistoire protestant, israélite : assemblée de ministres du culte et de laïcs élus pour diriger les affaires d'une communauté religieuse.

Consolament
Mot occitan qui veut dire consolation. Unique sacrement cathare, appelé aussi saint baptême de Jésus-Christ. Sacrement donné aux novices pour leur entrée en vie religieuse et aux mourants pour leur Salut.

Constantin
Né à Tyr. Pape du 25 mars 708 au 9 avril 715. Il continue l'œuvre de son prédécesseur. Il s'occupe notamment de questions théologiques. Il condamne la doctrine monophysiste qui ne reconnaît qu'une nature au Christ.

Constantin II
ANTIPAPE - (767-768) Il appartient à une famille noble romaine. Avec ses trois frères, Théodore, Passivus et Pascal, il suscite une insurrection armée à la mort du pape Paul Ier et se fait acclamer pape par la foule. Étant laïc, il doit recevoir succesivement tous les ordres avant d'être consacré pape. Si le droit canonique désapprouve cette manière de faire, elle n'est pas inhabituelle à l'époque. Constantin annonce son élection à Pépin le Bref, lequel ne répond pas. Le seul opposant déclaré du nouveau pape est Christophe, primicier (chef) des notaires. D'abord réfugié dans la basilique Saint-Pierre, il obtient le droit de quitter Rome, sous prétexte de se retirer dans un monastère. Cependant, il demande et obtient le soutien de Didier, roi des Lombards d'Italie. Revenu à Rome avec une troupe, Christophe fait arrêter Constantin. Un tribunal ecclésiastique dépose Constantin le 6 août 768 parce qu'il était laïc lors de son élection. On lui crève alors les yeux et on l'enferme dans un monastère, où il meurt.

Constitution apostolique
En diplomatique vaticane, une constitution apostolique (du latin constitutio apostolica) est un acte émanant du pape. le terme constitution correspond ici à un sens large, et désigne un texte équivalent à une loi dans le domaine civil. le qualificatif apostolique signifie simplement quelle est issue du siège apostolique: une constitution apostolique est une loi que le pape promulgue au titre de son autorité de gouvernement général sur l'église.

Consubstantialité
Unité et identité de substance des personnes de la trinité.

Contarini, Andrea
Doge de Venise, de 1367 à 1382

Contarini, Domenico
Doge de Venise, de 1043 à 1071

Contarini, Jacopo
Doge de Venise, de 1275 à 1280

Contemplatif
Qui se plaît dans la contemplation, la méditation. ordre contemplatif, ordre religieux voué à la méditation.

Contre-réforme
Réforme catholique qui succéda à la réforme pour s'y opposer. ex. : les jésuites, artisans de la contre-réforme.

Contrition
Douleur vive et sincère d'avoir offensé dieu. ex. : contrition parfaite, acte de contrition.

Conventuel
Qui appartient à une communauté religieuse.

Convers
(lat. conversus, converti) frère convers, sœur converse, personne qui, dans un monastère ou un couvent, se consacre aux travaux manuels.

Conversion
(lat. conversio, action de se tourner vers (dieu). le fait de passer d'une croyance considérée comme fausse à la vérité présumée. ex. : conversion d'un païen, d'un athée au Christianisme.

Coran
Le Coran (arabe : al qur'ān, lecture) est le livre le plus sacré de la religion musulmane. Le Coran regroupe les paroles du prophète Mahomet, transmises par révélation, initialement par l'archange Gabriel. Le Coran est parfois appelé simplement kitâb (livre) ou dhikr (rappel). Il constitue la part la plus connue de la révélation au prophète, l'autre part étant constituée des hadiths dits "prophétiques". Le Coran est divisé en chapitres, appelés sourates, au nombre de 114, et débute par la première sourate appelée Al Fatiha (parfois traduite par « la liminaire » ou « le prologue » ou encore « l'ouverture »). Ces sourates sont elles-mêmes composées de versets nommés âyât (pluriel de l'arabe âyah, « preuve », « signe », et que l'on retrouve dans le mot Ayatollah). Les versets sont au nombre canonique de 6 219. On sépare traditionnellement le Coran en deux parties qui se démarquent par des différences de style et de thèmes abordés : les sourates de La Mecque, antérieures à l'Hégire, généralement ce sont des sourates plus courtes, d’orientation liturgique ; les sourates de Médine, postérieures à l'Hégire, plus longues et d’orientation plus politique et juridictionnelle.

Cordelier
Nom familier donné aux franciscains à cause de la corde qui ceignait leurs reins.

Cordon d'aube
Le cordon ou cingulum est mis immédiatement sur l'aube pour la serrer à la taille et, par là, éviter que son ampleur gêne le prêtre dans ses mouvements. le cordon est généralement blanc, mais il peut cependant suivre la couleur du jour et être de même teinte que l'ornement.

Cornaro, Marco
Doge de Venise, de 1365 à 1367

Corporal
Du latin corpus qui signifie corps [du Christ] . linge sacré, de forme carrée (env. 50 cm), que le prêtre étend sur l'autel pour y déposer le pain et le vin qui deviendront par la consécration le corps et le sang du Christ, d'où son nom de corporal. le pain eucharistique y est déposé directement depuis l'instant où il est offert jusqu'à la fraction de l'hostie avant la communion du prêtre. il est employé dans l'église latine et dans l'église grecque depuis la plus haute antiquité. le corporal doit être en toile de lin ou de chanvre, blanc, simple et uni, sans ornement de broderie ou de soie. le corporal se plie l'endroit à l'intérieur en neuf parties égales, en commençant par le bord antérieur, puis de nouveau en trois, la partie gauche sur la partie droite. bourse de corporal : du latin bursa qui signifie peau, cuir . la bourse ou portefeuille est destinée à contenir le corporal dont le célébrant se sert pour le Saint sacrifice de la messe. il est formé de deux carrés en carton (env. 20 cm de côté) revêtus à l'extérieur d'un tissu de soie identique à celui de la chasuble et à l'intérieur d'une doublure assortie.

Corvée
Service collectif imposé aux serfs et aux tenanciers par le seigneur afin de lui permettre d'entretenir ses domaines, les corvées furent progressivement réduites à quelques jours par an.

Cosmogonie
Théorie scientifique ou mythologique qui explique comment l'univers s'est (ou a été) formé.

Couderc
Espace privatif d'une ferme où l'on peut trouver quelques arbres fruitiers, le four ou un puits. enclos également destiné à la libre circulation des bêtes.

Coule
Du latin cuculla qui signifie capuchon . vêtement à grandes manches et à capuchon porté par les moines pour se rendre à l'office.

Couleurs liturgiques
la chasuble et l'étole ont toutes deux une couleur spécifique qui dépend du temps liturgique et des circonstances de la célébration, à savoir le blanc, le rouge, le vert ou le violet.

Courtil
Jardin entouré de murs, littéralement

Courtois
Qualifie un genre littéraire médiéval exaltant l'amour mystique et chevaleresque.

Coutumes
Taxes seigneuriales, les mauvaises coutumes sont réputées illégitimes.

Couture
Partie du terroir délimitée par des chemins.

Couvent
(covent, convent, assemblée , du lat. conventus , cf. conventuel) maison dans laquelle des religieux ou des religieuses vivent en commun.

Crédence de justice
Buffet à tablettes populairement associé au droit de justice (pour conserver des documents et livres).

Credo
Symbole des apôtres, contenant les articles fondamentaux de la foi catholique.

Croisade
Les croisades furent des expéditions militaires visant à la délivrance de la terre sainte et du tombeau du Christ à Jérusalem.

Croix
1) gibet fait d'un poteau et d'une traverse et sur lequel on attachait les condamnés pour les faire mourir. 2) (spécialement) le gibet sur lequel Jésus-Christ fut mis à mort. ex. : Jésus monta au calvaire en portant sa croix. 3) représentation symbolique de la croix de Jésus-Christ. v. crucifix.

Croix grecque
À branches égales.

Croix hosannière
De "hosanna", cri de joie, de triomphe. Croix située aux quatre points cardinaux d'un cimetière, limitant le terrain consacré. Parfois confondue avec la croix cimetériale.

Croix latine
Dont la branche inférieure est plus longue que les trois autres. ex. : église construite en forme de croix latine.

Croix orthodoxe
Elle comporte deux branches supplémentaires : au-dessus de la grande (celle où furent fixés les bras de Jésus), un petit trait horizontal représente l'écriteau qui portait son nom, en dessous, un petit trait penché symbolise l'endroit sur lequel étaient posés ses pieds. certains aiment voir dans ces deux petits traits un symbole des deux larrons qui furent crucifiés en même temps que le Christ : l'un était un homme droit, l'autre mauvais. (d.y.a., p. 133)

Croix pectorale
Croix en métal précieux, suspendue par une chaîne et protée sur la poitrine par les évêques, les cardinaux et les abbés.

Crosse
Bâton pastoral d'évêque ou d'abbé dont l'extrémité supérieure se recourbe en volute.

Croyance
1) le fait de croire une chose vraie, vraisemblable ou possible, (spécialement) le fait de croire. ex. : croyance en dieu. 2) ce que l'on croit (spécialement en matière religieuse).

Croyant
Nom que se donnent les musulmans.

Crucifix
Croix sur laquelle est figuré Jésus crucifié.

Crucifixion
Crucifiement du Christ. (ce terme est réservé à Jésus-Christ.)

Culte
1) hommage religieux rendu à une divinité, un Saint personnage, ou un objet déifié. ex. : culte de dieu, des saints. 2) ensemble des pratiques réglées par une religion, pour rendre hommage à la divinité.

Curé
Prêtre en charge d'une paroisse. il a pour mission d'y rassembler les fidèles pour célébrer la messe, d'administrer les sacrements, d'annoncer l'évangile par le catéchisme et la prédication. il peut être aidé par un ou plusieurs vicaires. il habite le presbytère ou la cure.

Curie
Ensemble des administrations qui constituent le Saint-siège de Rome, le gouvernement pontifical.

Cursive
Ecriture tracée rapidement, sans lever la main.