1563 définitions dans le glossaire.

Chercher une définition :
Chercher par première lettre : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Afficher toutes les définitions

Administration

MOTDEFINITION
Babel
(nom hébreux de Babylone), tour de Babel : dans la genèse (xi 1-9) haut édifice que les hommes bâtissent pour se rapprocher des cieux. dieu jaloux de sa suprématie introduit la diversité des langues, l'entreprise échoue et les races se dispersent.

Bachelier
Du latin baccalarius, bachelarias. Le mot implique l'idée de jeunesse, d'apprentissage, d'infériorité. Jeune homme non marié; vassal ou serf n'ayant pas de terre; chevalier de rang modeste, par opposition au baron ou au banneret; jeune clerc; étudiant non licencié.

Bacul
Peine infligée à un homme ayant commis une faute dans l'exercice de sa charge ou à une fille dévergondée. cela consistait à frapper les fesses du fautif avec une pelle.

Baguenaude
Ce mot qui avait le sens de niaiserie désigna ensuite une petite pièce en vers de longueur variable et groupés en strophes.

Bailli
Les baillis (nord de la France) ou sénéchaux (sud de la France) sont des officiers locaux de l'administration royale. ils sont nommés, gagés et peuvent être révoqués par le roi qui leur confère des attributions administratives, judiciaires et financières. ces deux fonctions furent créées sous le règne de Saint louis (1226-1270).

Bailliage
Circonscription, juridiction, plutôt dans le nord de la France. le bailliage était à son tour subdivisé en prévôtés royales (avec à leur tête un prévôt nommé et payé par le bailli) ou en vicomtés comme en Normandie (avec un vicomte, fonctionnaire public parfois roturier). pour la France méridionale, voir sénéchal, sénéchaussée.

Ballade
Poème de forme régulière généralement composé de trois couplets ou plus avec un refrain et un envoi contenant la dédicace au destinataire du poème.

Ban
Droit de commander, de contraindre, de bannir. le roi levait le ban, c'est à dire convoquait ses vassaux en armée pour faire la guerre.

Banalités
Monopoles seigneuriaux attachés à l' sage des instruments de l' activité agricole et commerciale. les fours, pressoirs, marchés, péages sont alors banaux.

Banneret
Vassal qui regroupe plusieurs hommes d'armes sous sa bannière. Il s'agit souvent d'un seigneur qui, sans être comte ou baron, bénéficie d'une position sociale et économique supérieure à celle du commun des nobles.

Banvin
Droit du seigneur interdisant la vente du vin pendant une période donnée.

Baptême
(grec baptizein, immerger) sacrement destiné à laver le péché originel et à faire chrétien celui qui le reçoit (à l'origine, immersion dans l'eau). ex. : ondoiement suivi du baptême. l'onction du baptême. v. chrême, baptistère, baptismal. tenir un enfant sur les fonts du baptême (v. parrain, marraine).

Baptismal
Qui a rapport au baptême. v. fonts.

Baptistère
Edifice annexé à une cathédrale pour y administrer le baptême. les baptistères étaient en général ronds ou polygonaux. par ext. la chapelle des fonts baptismaux.

Barbarigo, Agostin
Doge de Venise, de 1486 à 1501

Barbarigo, Marco
Doge de Venise, de 1485 à 1486

Barbolano, Pietro
Doge de Venise, de 1026 à 1032

Barrette
Bonnet rigide de forme carrée à trois ou quatre cornes portée par les ecclésiastiques. elle est de la même couleur que le costume ecclésiastique, c'est-à-dire noire pour le prêtre, violette pour l'évêque et rouge pour le cardinal.

Barri ou barry
Faubourg situé hors de l'enceinte d'une ville fortifiée.

Basilique
1) église chrétienne du haut moyen âge bâtie sur le plan des basiliques romaines. ex. : le vestibule, la nef centrale, les bas-côtés et l'abside d'une basilique. 2) titre conféré par le pape à certains sanctuaires. ex. : la basilique de lourdes.

Basterne
Litière placé sur un char à bœufs.

Bastide
Ville nouvelle, dans le sud-ouest de la France, généralement créée sous l'autorité conjointe d'un propriétaire terrien et d'une puissance souveraine ou féodale.

Bastille
Ouvrage temporaire placé par l'assaillant lors d'un siège.

Bâtin
Sens caché des textes. Sens symbolique ou allégorique.

Béatification
Acte de l'autorité pontificale par lequel une personne défunte est mise au rang des bienheureux.

Béatifier
Mettre au nombre des bienheureux.

Béatitudes
Les huit béatitudes, les huit vertus que Jésus-Christ a exaltées dans le sermon sur la montagne.

Béguinage
Maison, communauté de béguines. ex. : le béguinage de Bruges.

Béguine
Religieuse de Belgique et des Pays-bas soumise à la vie conventuelle sans avoir prononcé de vœux.

Béhourt
Joute, tournoi.

Bélisaire
Général Byzantin, né vers 500, qui s'est notamment illustré contre les Ostrogoths.

Bénédicité
(lat. benedicite, bénissez) prière dite avant le repas et qui commence par le mot benedicite.

Bénédictin
Moine qui suit la règle de Saint benoît. l'ordre bénédictin a connu plusieurs réformes qui ont donné naissance aux clunisiens (910), aux cisterciens (1098), aux célestins (1274) et aux trappistes (1664). le terme bénédictin apparaît en 1215 (concile de Latran IV - osb : ordi sancti benedicti) et désigne alors plus précisément les moines n'appartenant à aucun ordre centralisé. les bénédictins sont souvent surnommés les moines noirs en raison de la couleur de leur habit.

Bénéfice
Patrimoine attaché à une fonction, une dignité ecclésiastique. v. abbaye, évêché. ex. : jouissance, revenu d'un bénéfice.

Bénéfice ecclésiastique
Bien d’Église (revenu) attribué à un ecclésiastique (voire à un laïque pour les bénéfices réguliers (abbaye) en vertu de la commende) en raison des fonctions qu’il occupe. On distingue les bénéfices séculiers (évêchés, chapellenies, cures) des bénéfices réguliers (abbayes, les offices de chambrier, aumônier, sacristain, etc.). Il s’opère une seconde distinction avec les bénéfices majeurs (évêché et abbaye) où l’évêque et l’abbé sont nommés par le roi (Commende suite au fameux concordat de Bologne en 1516), et les bénéfices mineurs (prieuré, cure, chapellenies, etc.) qui sont nommés par un patron (évêque, abbé, chapitre, seigneur qui est à l’origine d’un édifice religieux, etc.) ou parfois, très rarement, par un concours avec épreuves publiques (cures essentiellement).

Benoît Ier
Ou Bonose. Pape romain en temps de peste et de famine. Pontificat du 2 juin 575 au 30 juillet 579

Benoît II
Pape du 26 juin 684 au 8 mai 685. Selon la tradition, il est né à Rome et a pour père un dénommé Jean. Après une éducation à la Schola cantorum, il devient prêtre. Il obtient que la confirmation soit donnée non plus par l'empereur, mais par l'exarque de Ravenne. Le calcul est simple : faible politiquement, l'exarque approuverait toujours les décisions de Rome. Le pontificat de Benoît II est marqué par son attention envers les pauvres, confinant au populisme. Benoît II renforce également la position du pape en présidant toutes les cérémonies civiles de Rome.

Benoît III
Pape du 18 juillet 855 au 17 avril 858. Elu malgré l'opposition des empereurs Lothaire II de Lotharingie et Louis II le Jeune, il doit repousser les agressions de l'antipape Anastase. Il établit en Angleterre le denier de Saint Pierre. C'est entre son règne et celui de son prédécesseur, qu'on place l'histoire fabuleuse de la papesse Jeanne (Personnage légendaire du IXème siècle, dont l'origine viendrait soit de la faiblesse de Jean VIII (ce serait lui) , soit de la maîtresse autoritaire de Jean IX...) - Antipape(s) : Anastase (21.08.855/26.09.855), Jean VIII (855-857)

Benoît IV
Né à Rome. Pontificat de mai 900 à juillet 903, impuissant à enrayer la dépravation des mœurs

Benoît IX
Né dans la région de Rome. Trois fois pape. Premier pontificat du 21 octobre 1032 à septembre 1044. Un des plus jeunes papes pour son premier pontificat. Il est forcé de fuir Rome. De nouveau pape du 10 mars au 1er mai 1045. A peine revenu, il abdique pour se marier. Il vend sa charge à son oncle Grégoire VI ! Pape pour la troisième fois, du 8 novembre 1047 au 16 juillet 1048. Après l'abdication de Grégoire VI et la mort de Clément II, il remonte sur le trône pontifical. Il doit s'enfuir peu après, chassé par l'Empereur.

Benoît V
Romain. Pape du 26 février au 23 juin 964. Après avoir destitué son prédécesseur, il est lui-même destitué par l'empereur Otton 1er, et devient antipape.

Benoît VI
Pape du 12 septembre 972 à juillet 974. Emprisonné par l'antipape Boniface VII, puis étranglé - Antipape(s) : Boniface VII (juin-juillet 974)

Benoît VII
Pontificat d'octobre 74 au 10 juillet 983. Né à Rome. Lutte contre la simonie et résiste à Boniface VII

Benoît VIII
Pape du 18 mai 1012 au 9 avril 1024. Né dans la région de Rome. Il est chassé du trône et remis en place par l'empereur. Il lutte en chef de guerre contre les Sarrasins, et les empêche ainsi d'envahir les Etats pontificaux. Rend des ordonnances contre le mariage des prêtres. - Antipape(s) : Grégoire VI (mai 1012 - avril 1013)

Benoît X
ANTIPAPE – Jean dit Mincius ou Minchione (stupide), Romain, comte de Tusculum, évêque de Velletri ; pape imposé par Grégoire, comte de Tusculum, et ses hommes de main le 5 avril 1058 ; déposé le 24 janvier 1059 ; déchargé de l’épiscopat et de la prêtrise, il se retire à Sainte-Marie-Majeure où il meurt vers 1073.

Benoît XI
Pape du 22 octobre 1303 au 7 juillet 1304. Né à Trévise, en Molise. Il cherche l'apaisement avec la France. Probablement empoisonné.

Benoît XII
Pape du 20 décembre 1334 au 25 avril 1342. Français. Son projet de croisade est compromis par le début de la guerre de cent ans

Benoît XIV
ANTIPAPE 1 – Bernard Garnier, Français, mort en 1433, prêtre sacriste de Rodez. Elu en 1424 par Jean Carrier, archidiacre de Saint-Antonin au chapitre de Rodez et cardinal créé par Benoît XIII, qui refuse de reconnaître Clément VIII. Benoît XIV et Jean Carrier se retirent, aux frontières de l’Albigeois et du Rouergue, dans les gorges du Viaur (affluent de l’Aveyron) où, sous la protection du comte Jean IV d’Armagnac, ils fondent l’Eglise de Viaur et maintiennent une cour pontificale jusque vers 1430 (les derniers fidèles de cette Eglise seront condamnés pour hérésie à Rodez en 1467). Jean Carrier, antipape à son tour, à la mort de Bernard Garnier, choisira de conserver le nom de Benoît XIV.
ANTIPAPE 2 – Jean Carrier, Français, cardinal, antipape élu par un seul cardinal, Jean Faral (nommé par le premier antipape Benoît XIV). Captif dans le château de Foix depuis son arrestation en 1433, il choisit de conserver le nom de Benoît XIV.

Bernardins
Religieux (ses) de l'ordre de Cîteaux après qu'il ait été transformé par Saint Bernard de Clairvaux.

Besaiguë
Arme en forme de hache à deux tranchants opposés.

Bestiaire
Recueil de fables, de moralités mettant en action des animaux.

Bezant
Pièce d'or émise par les empereurs byzantins. taillée à 12 par livre de 321 g pèse 4,55 g, devient l'espèce par excellence du commerce international en raison de sa qualité (or pur) et de sa stabilité.

Bienheureux
Personne dont l'église catholique reconnaît, par la béatification, la perfection chrétienne en autorisant qu'on lui rende un culte local.

Bigot
(anglais by god, par dieu) qui manifeste une dévotion outrée et étroite. v. calotin, cafard, cagot, tartufe.

Biphysisme
Doctrine sur la nature du Christ qui soutient que les deux natures (humaine et divine) coexistent sans qu'il y ait égalité entre elles : unique nature incarnée (mia physis) du verbe de dieu sans mélange et sans confusion . la nature est divine, l'adjectif incarné désigne l'humanité que le verbe divin a fait sienne. on ne peut donc pas parler de monophysisme, cette dernière doctrine niant toute partie humaine dans la nature du Christ.

Biphysiste
Voir biphysisme

Bithélisme
Doctrine officielle de l'église catholique, réaffirmée par le 3ème concile de constantinople (680) : le Christ a deux natures et deux volontés

Bithéliste
Voir bithélitisme

Blason
Ensemble des symboles et des signes codifiés constituant les armoiries d'une famille noble ou d'une collectivité

Blasphème
Parole qui outrage la divinité, la religion.

Bogomiles
Secte manichéenne originaire de Bulgarie (Bougres). Leur doctrine a probablement influencé les cathares.

Boisseau
De l'ancien français boisse, mesure de blé, du gaulois bosta, creux de la main. mesure variable selon les lieux, qui pouvait être ras (environ 12,8 litres) ou comble (15 à 25 % de plus).

Boisselée
De boissel, forme ancienne de boisseau. unité de surface qui correspondait à l'aire que l'on pouvait ensemencer avec un boisseau de grains.

Boniface II
Né à Rome, pape du 22 septembre 530 au 17 octobre 532. Choisi par son prédécesseur, les Byzantins lui préfèrent Dioscore... qui meurt presque aussitôt (14 octobre 530). Le schisme est évité. On ne sait presque rien du pontificat de Boniface II. - Antipape(s) : Dioscore du 22.09 au 14.10.530

Boniface III
Fils de Jean Candiote, né à Rome. Pape du 19 février au 11 novembre 607.

Boniface IV
Pape originaire de Valeria. Pontificat de 15 septembre 608 au 8 mai 615. Transforme le Panthéon de Rome en église. Premier pape à marquer les années en se basant sur l'ère chrétienne.

Boniface IX
Pape du 2 novembre 1389 au 1er octobre 1404. Italien. Essaie en vain de réunir la chrétienté en lançant l'idée d'une croisade... fraîchement accueillie par les souverains occidentaux. - Antipape(s) : Clément VII (20.09.78 - 16.09.94), Benoît XIII (28.09.94 - 1423)

Boniface V
Né à Naples, pape du 29 décembre 619 au 25 octobre 625. Travaille au développement du christianisme en Angleterre.

Boniface VI
Originaire de Rome, il ne règne que quinze, du 11 au 26 avril 896, au bout desquels il meurt de la goutte (ou est déposé). Son élection est annulée lors du concile de Rome réuni en 898 par Jean IX

Boniface VII
ANTIPAPE – Francone. Consacré en juin 974, déposé en juillet (il s’enfuit à Constantinople avec le trésor du Vatican), il est excommunié par Benoît VII en 975. A son retour, en 984, il fera enfermer et assassiner Jean XIV. (20/8/984). A sa mort, le corps de Boniface VII est exposé aux insultes du peuple, traîné par les rues de la ville et finalement, nu et couvert de blessures, jeté et abandonné aux pieds de la statue de Marc-Aurèle (des prêtres lui donnent une sépulture chrétienne, le lendemain).

Boniface VIII
Pape du 24 décembre 1294 au 11 octobre 1303. Né dans la région de Rome. Il veut réaffirmer la primauté du spirituel sur le temporel et s'oppose à de nombreux souverains, dont Philippe le Bel. Canonise Louis IX (Saint-Louis)

Bonne ville
Désigne à la fin du Moyen Âge, toute ville fortifiée ou chef-lieu à qui le roi accorde le droit de bourgeoisie ainsi que l’affranchissement de la taille. Afin de s’assurer généralement de la fidélité et de la loyauté de celle-ci.

Bonnier
Mesure agraire valant environ 1 ha 1/3.

Borde
(ou borderie) petite tenure paysanne. créée en grand nombre au moment des défrichements (11ème-13ème siècle). souvent en marge des anciens terroirs, moins étroitement liée à la seigneurie dont elle dépend.

Borderie
(ou borde) petite tenure paysanne. créée en grand nombre au moment des défrichements (11ème-13ème siècle). souvent en marge des anciens terroirs, moins étroitement liée à la seigneurie dont elle dépend.

Borne
Pierre plantée en terre, avec des petits cailloux témoins devant et derrière, pour marquer les limites des champs.

Boulevard
Terre-plein d'un rempart, tout le terrain d'un bastion ou d'une courtine. bourg

Bourg
Agglomération ou partie d'une agglomération médiévale ayant un statut juridique particulier et ne jouissant pas des privilèges de la cité.

Bourg castral
Agglomération médiévale, bénéficiant généralement d'un statut particulier, développée à côté d'un château préexistant ou dans sa basse-cour, ou bien créée de pair avec un château.

Bourse de corporal
Du latin bursa qui signifie peau, cuir . la bourse ou portefeuille est destinée à contenir le corporal dont le célébrant se sert pour le Saint sacrifice de la messe. il est formé de deux carrés en carton (env. 20 cm de côté) revêtus à l'extérieur d'un tissu de soie identique à celui de la chasuble et à l'intérieur d'une doublure assortie.

Bractéate
Monnaie très mince en argent frappée seulement sur une face. Terme appliqué surtout aux monnaies de ce genre frappées en Allemagne et dans les pays voisins aux XIIe et XIIIe siècle.

Braie
Défense installée sur la contrescarpe. pantalon ample des gaulois et des germains que l'on portait encore au début du moyen âge.

Bref
Bref apostolique : un bref apostolique est en diplomatique vaticane un acte administratif d'église, un rescrit du Saint-siège appelé ainsi à cause de sa brièveté. ne contenant ni préambule, ni préface, il ne comporte que ce que le pape accorde. Le bref est d'importance moindre qu'une bulle. il porte sur une décision ou une déclaration, mais ayant en principe un caractère privé. formellement, au sens strict, c'est un document scellé par l'anneau du pêcheur, marquant l'autorité du pape. il est scellé de cire rouge, et est souscrit par le secrétaire du pape.

Breuil
Parc clôturé, boisé ou non, servant de réserve pour le gibier. enclos d'herbage faisant partie de la réserve seigneuriale.

Brevet
Acte du roi (ne nécessite pas un enregistrement au niveau des Parlements) concernant une nomination voire une grâce quelconque. Le brevet de taille est la somme établie comme devant être le montant de la taille pour l’année concernée.

Bréviaire
(lat. breviarium, abrégé) livre de l'office divin, renfermant les formules de prières par lesquelles l'église loue dieu chaque jour et à toute heure. le bréviaire romain comprend le calendrier liturgique, l'ordinaire, le psautier, le propre du temps, le propre des saints, les offices propres à certains lieux.

Brigandine
Vêtement de protection doublé de lames de fer, porté par les archers et les arbalétriers notamment.

Brigue
Lors d'élections, promettre des contreparties à un soutien, la brigue est interdite aux candidats au pontificat.

Bûcher
Amas de bois sur lequel on brûlait les condamnés au supplice du feu, les livres interdits (v. index).

Buire
Cruche munie d'un bec et d'une anse.

Bulle
1) boule de métal attachée à un sceau 2) lettre patente du pape, avec le sceau de plomb, désignée par les premiers mots du texte (ex. bulle Unigenitus), et contenant ordinairement une constitution générale.

Bure
Grossière étoffe de laine brune utilisée pour la confection des vêtements des moines.

Burettes
Petits flacons destinés à contenir les saintes huiles ou le vin et l'eau de la messe. elles sont souvent marquées d'un a (aqua) et d'un v (vinum) pour pouvoir les distinguer.

Burgondie
Royaume franc à la suite du partage du royaume originel de Clovis. Correspond à l’est de la France, ainsi qu’une partie allemande et suisse. Donnera son nom à la Bourgogne.

Burgrave
Commandant d'un bourg dans le Saint Empire Romain Germanique.

Byzance
Le mot désigne la partie orientale de l’Empire romain — dont la partie occidentale disparut en 476 —, autour de la nouvelle capitale fondée par Constantin au début du IVe siècle, Constantinople. Si l’idée de la continuation de l’Empire romain traversa le Moyen Âge, on utilise l’expression d’“ Empire Byzantin ” pour désigner ce qui fut, à partir du VIe siècle, un empire dont la langue officielle était le grec et la culture, orientale, une culture de plus en plus éloignée de celle de l’Occident latin.