1563 définitions dans le glossaire.

Chercher une définition :
Chercher par première lettre : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #

Afficher toutes les définitions

Administration

MOTDEFINITION
Abbassides
Dynastie de califes arabes qui succéda à celle des Umayyades. Elle régna à Bagdad de l'an 750 jusqu'en 1258.

Abbatiale
Église d'une abbaye.

Abbaye
Monastère gouverné par un abbé ou une abbesse et où vivent des moines, des moniales, des chanoines réguliers ou des chanoinesses. pourvue en principe d'une autonomie juridique, l'abbaye est cependant soumise à la juridiction de l'évêque du diocèse. une abbaye est dite exempte lorsqu'elle est soustraite à l'autorité de l'évêque, elle dépend alors directement du Saint-siège.

Abbé
Du syriaque abba qui signifie père . religieux placé à la tête d'une abbaye après avoir été élu par la communauté. l'abbé assure l'administration temporelle et spirituelle de l'abbaye.

Absolution
(liturgie catholique) rémission des péchés accordée par le prêtre après la confession.

Accensement
Imposition d'une redevance fixe par le seigneur du fief.

Accordailles
Fiançailles.

Achéménides
Dynastie perse qui régna du VIe au IVe siècle av. J.-C. Ils bâtirent des monuments très impressionnants, mais ils furent vaincus par Alexandre le Grand en 330 av. J.-C.

Acolyte
(grec akolouthos, suivant, serviteur) clerc dont l'office est de servir à l'autel. v. servant. passé dans le langage courant avec un sens péjoratif : complice

Acre
Mesure agraire correspondant à la surface labourée en un jour et valant en moyenne 52 ares.

Actes des apôtres
Livre du nouveau testament, placé après les évangiles, il relate les débuts de la première communauté chrétienne de Jérusalem et les voyages missionnaires de Saint paul. ensemble composite certainement remanié, de datation difficile ( 80 - 100?). la tradition l'attribue à Saint Luc.

Action de grâce(s)
Témoignage de reconnaissance rendu à dieu.

Adam
Premier homme, selon la genèse.

Adamites
1 - Secte gnostique (hérétique) - Ils sont appelés aussi adamiens. Surnom des prodiciens de la secte fondée par Prodicus, disciple de Carpocrate (IIe s.).Soucieux d’imiter Adam avant la chute et convaincus que les vêtements dont l'homme s'affuble détruisent en lui l'état de nature, les adamites allaient complètement nus et c’est dans cet état qu’ils priaient et célébraient.

2 - Adamites, désigna plus tard, aux XIIe et XIIIe siècles, des hérétiques du Dauphiné et de la Savoie, puis, au XVIe siècle, les Pikarti ou Picards de Bohême (mouvement hussite).

Adelphiens
Voir Messaliens

Adéodat 1er
Saint Adéodat Ier (ou Deusdedit ou Dieudonné), Romain. Pape du 19 octobre 615 au 8 novembre 618. Premier pape à utiliser un cachet de plomb pour authentifier les documents pontificaux, il impose par ailleurs une messe quotidienne au clergé romain

Adéodat II
Ou Dieudonné. Pape du 11 avril 672 au 17 juin 676. Premier pontife à dater les actes de l'année de son pontificat.

Adhan
Islam. Mot arabe désignant l'appel à la prière du vendredi et aux cinq prières quotidiennes.

Adoubement
Cérémonie par laquelle on arme. le nouveau chevalier reçoit de l'adoubeur un violent coup sur la nuque du plat de l'épée.

Adrien Ier
Pape du 1er février 772 au 25 décembre 795. Né à Rome. Il met fin à la crise iconoclaste. C'est sous son pontificat que se tint le 2e concile de Nicée, en 787.

Adrien II
Pape de novembre 867 au 14 décembre 872. Né à Rome. Elu après avoir refusé deux fois le pontificat. Il lève l'excommunication lancée contre Lothaire, roi de Lotharingie, qui avait répudié sa femme, tient en 869 un concile à Rome contre Photius, patriarche de Constantinople , qu'il fait déposer. Il s'oppose à l'empereur d'Orient Basile et avec le nouveau patriarche grec, ainsi qu'avec Charles le Chauve.

Adrien III
Né à Rome. Pape du 17 mai 884 au 15 septembre 885 (environ). Reste ferme contre Photius, patriarche de Constantinople. Peut-être assassiné.

Adrien IV
Pape du 4 décembre 1154 au 1er septembre 1159. Seul pape Anglais. Il doit faire face à de nombreux conflits.

Adrien V
Né à Gênes, en Ligurie . Pape du 11 juillet au 18 août 1276.

Agapet 1er
Né à Rome, pape du 13 mai 535 au 22 mai 536. Il meurt à Constantinople, alors qu'il tente de réconcilier le roi Goth Théodat et l'empereur byzantin Justinien.

Agapet II
Pape du 10 mai 946 à début décembre 955. Né à Rome. On ne sait presque rien de son pontificat, sinon qu'il s'est efforcé d'apaiser les tensions entre souverains

Agathon
Pape du 27 juin 678 au 10 janvier 681. Grec d'origine orientale et né en Sicile, Agathon, en accord avec l'empereur romain d'Orient, met fin au monothélisme. La légende dit qu'il aurait eu 103 ans au moment de son élection

Aggada
Judaïsme. De la racine highid, conter. Désigne un ensemble foisonnant de commentaires rabbiniques (les midrashim), de textes édifiants, de légendes, de contes moraux, d'anecdotes historiques et de rudiments de médecine et d'astrologie, etc

Agnosticisme
Doctrine d'après laquelle tout ce qui est au-delà du donné expérimental (tout ce qui est métaphysique) est inconnaissable.

Agnostique
Tenant de l'agnosticisme

Agrarium
Redevance d'une part des récoltes, généralement la dixième, à l'époque mérovingienne. disparaît à l'époque carolingienne.

Aide
Une des catégories de services dus par le vassal à son seigneur comprenant des obligations d'ordre militaire de nature fort diverse et d'ordre pécuniaire.

Aïtre
Enclos consacré attenant à une église, qui jouissait du droit d'asile et qui était le plus souvent employé comme cimetière

Al Hajj
Islam. C'est le pèlerinage à la Mecque. Cinquième pilier de l'Islam, il est l'acte essentiel du culte islamique. Tout croyant doit le faire une fois dans sa vie s'il en a les moyens. Sur ce territoire interdit à tout non-musulman, on trouve la Ka'aba, sanctuaire sacré de l'Islam (dont le nom provient de sa forme cubique), renfermant la pierre noire, initialement immaculée et censée avoir été noircie par le péché humain. Les pèlerins doivent en effectuer sept fois le tour.

Al-Andalus
Terme qui désigne l'ensemble des terres de la Péninsule Ibérique sous domination musulmane au Moyen-Âge (711-1492).

Al-Azhar
Grande mosquée-université du Caire fondée par les Fâtimides

Alamans
Peuple germanique installé sur la rive droite du Rhin. Durant les IIIe et IVe s. ap. J.-C., les Alamans mènent de nombreuses incursions au-delà du fleuve et jusqu’en Italie du Nord ; ils sont défaits en 496 par Clovis à Tolbiac (Zülpich, au sud-ouest de Bonn). Vers 536 l’Alémanie est contrôlée par les Francs d’Austrasie.

Alberger
Louer un bien.

Albert
ANTIPAPE de février 1102 à mars 1102 – Évêque de Sabine.

Albigeois
Fraction de la secte des cathares, contre lesquels le pape innocent III fit prêcher la croisade au XIIIè siècle

Alchimie
(lat. médiév. alchemia, arabe al-kîmiyâ) science occulte, née de la fusion des techniques chimiques gardées secrètes et de spéculations mystiques, tendant à la réalisation du grand œuvre. v. hermétisme.

Alexandre II
Pape du 1er octobre 1061 au 21 avril 1073. Né en Lombardie. Le mode d'élection mis en place par son prédécesseur, provoque la colère des Romains et de l'Empire, ce qui aboutit à l'élection de l'antipape Honorius II. Il appuie les conquêtes de Guillaume de Normandie en Grande-Bretagne - Antipape(s) : Honorius II (1061-1064/1072)

Alexandre III
Pape du 7 septembre 1159 au 30 août 1181. Né à Sienne (Toscane). Après son élection, l'empereur fait élire l'antipape Victor IV. L'excommunication de l'empereur provoque un conflit qui oblige Alexandre à se réfugier en France. Il finit par rentrer à Rome. L'antipape Calixte II (successeur de Victor IV et Pascal III) abdique. - Antipape(s) : Victor IV, Ottaviano di Monticelli (07.09.59 - 20.04.64), Pascal III (26.04.64 - 20.09.68), Calixte III (sept 68 - 29.08.78), Innocent III (29.03.79 - juin 80)

Alexandre IV
Pape du 15 décembre 1254 au 27 mai 1261. L'instabilité de Rome pousse Alexandre IV à l'exil, où il meurt.

Alexandre VI
Pape du 11 août 1492 au 18 août 1503. Italien, dernier pontife du moyen-âge. Il réforme les finances papales, récupère les Etats pontificaux qui étaient sous la coupe de puissants tyrans locaux (surnommés les menottes du pape), essaie d'unir la chrétienté contre les Turcs. Il partage l'Amérique entre l'Espagne et le Portugal et y envoie les premiers missionnaires.

Allégorie
Récit ou une description qui, pour exprimer une idée générale ou abstraite, recourt à une représentation concrète de la réalité sous forme de personnifications.

Alleu
Bien possédé en pleine propriété, le plus souvent hérité et sans seigneur, par opposition à la tenure paysanne et au fief, l'alleu ne comporte ni hommage ni services nobles, dans celui des paysans, par opposition à tenure, l'alleu, terre indépendante de tout seigneur foncier, n'entraîne ni redevances, ni services, ni droits.

Almohades
De al-Muwwahhidûn (les unitaires). Dynastie d’origine berbère issue d’un mouvement réformiste prêchant l’unicité de Dieu. Elle succède aux Almoravides à partir du milieu du XIIe siècle.

Almoravides
Dynastie musulmane berbère : (XIe-XIIe siècle) qui régna au Maroc, sur une grande partie de l'Algérie et dans l'Espagne musulmane. Elle fut détrônée par la dynastie des Almohades, eux aussi berbères, en 1147.

Alpha
Expression de l'apocalypse, en parlant de dieu. ex. : l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin.

Ambon
Dans les églises anciennes, antérieures au XIIIe siècle, petite chaire surélevée, à la limite du choeur (il y en a généralement deux symétriques par rapport à son entrée et reliés par une clôture basse, le chancel) d'où l'on prêchait et lisait les Écritures.

Ame
Principe spirituel de l'homme, conçu comme séparable du corps, immortel et jugé par dieu.

Amen
(hébreu, oui, ainsi soit-il) mot par lequel se terminent les prières.

Amict
Du latin amicire qui signifie couvrir . rectangle de toile fine que le prêtre passe autour du cou avant de revêtir l'aube. l'amict est marqué d'une croix que le prêtre baise avant de le poser sur sa tête, puis de le descendre sur ses épaules pour recouvrir le col de sa soutane. l'amict doit être pourvu de deux cordons assez longs pour être noués sur la poitrine. il rappelle l'amictus qui était un vêtement long que les romains portaient sur la tête et qui couvrait le corps entier.

Anachorèse
Vie monastique solitaire. Synonyme : érémitisme, vie en ermite.

Anachorète
(grec anachorêtês, qui se retire) religieux contemplatif qui se retire dans la solitude. ex. : les anachorètes de la thébaïde (opposé au cénobite), mener une vie d'anachorète, vivre en solitaire.

Anaclet II
ANTIPAPE – Pietro Pierleoni, cultivé, né à Rome dans une famille de banquiers israélites convertis. Moine clunisien, cardinal. Antipape élu le 14-2-1130, soutenu par la noblesse romaine et Roger II de Sicile, il est excommunié en 1134 par le concile de Pise et meurt le 25 janvier 1138.

Anamnèse
Partie du canon (de la messe) qui suit la consécration, constituée par des prières à la mémoire de la passion, de la résurrection et de l'ascension.

Anastase II
Pape du 28 novembre 496 au 19 novembre 498. Romain. Son court pontificat aura été consacré au rapprochement avec Constantinople. La lettre de félicitations à Clovis (pour sa conversion) est un faux... du XVIIème siècle !

Anastase III
PAPE - Pape d'avril 911 à août 913. Né à Rome. Elu puis assassiné selon la volonté de Théodora et de Marozia.
ANTIPAPE – Identifié à Anastase le Bibliothécaire (vers 815, + 880, Italien), bibliothécaire du Vatican qui assista au 4e concile de Constantinople (869), dont il traduisit les actes en latin (on a aussi de lui une Histoire ecclésiastique et une Histoire des papes depuis saint Pierre jusqu’à Nicolas Ier). L’antipape Anastase, anathématisé par Léon IV, mais soutenu par les empereurs Lothaire Ier et Louis le Germanique, ne se borne pas à protester contre l’élection de son rival : il se rend à Rome avec des agents impériaux de Louis II qui arrête Benoît III le 21 septembre 855 et l'accable de coups et d’injures ; mais Anastase, abandonné par les misssi impériaux, ne tarde pas à être chassé par le clergé romain le 26 septembre. Il deviendra le collaborateur de Nicolas Ier : brillant rédacteur de la chancellerie pontificale, il sera aussi le biographe de Nicolas Ier.

Anastase IV
Pape du 12 juillet 1153 au 3 décembre 1154. Né à Rome. Il fait restaurer le Panthéon de Rome et confirme les privilèges de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem (Hospitaliers).

Anathème
Excommunication majeure prononcée contre les hérétiques ou les ennemis de la foi catholique.

Ancien Testament
Ensemble des textes bibliques antérieurs à Jésus-Christ, en grande partie communs au Christianisme et au Judaïsme.

Ange
(grec aggelos, messager) être spirituel, intermédiaire entre dieu et l'homme, ministre de volontés divines.

Angélus
Prière de dévotion mariale qui se dit le matin, à midi et le soir, son de la cloche qui l'annonce aux fidèles.

Anges gardiens
Appelés à protéger chacun des hommes.

Angles
Peuplade germanique qui va essentiellement jeter son dévolu sur l’Angleterre lors des grandes invasions barbares de la fin du Ve siècle. Les Angles s’installent surtout dans le nord-est de l’Angleterre.

Aniconisme
Absence d’images saintes dans une tradition religieuse.

Annales
Récit, année par année, des principaux événements d'un royaume, surtout à l'époque carolingienne.

Anneau (sigillaire)
Bague dont le chaton, s'imprimant en relief sur le sceau de cire, authentifiait un acte.

Anneau du pêcheur
L'anneau du pêcheur est l'insigne de la papauté que reçoit le pape au début de son pontificat. il doit son nom au fait qu'il représente Saint pierre pêchant au filet dans sa barque, une évocation de la fameuse pêche abondante que réalisa l'apôtre à l'endroit où Jésus ressuscité lui dit de jeter ses filets. Depuis le premier millénaire, cet anneau authentifie la foi de l'évêque qui le porte. à l'origine, cet anneau était le sceau privé du pape, utilisé pour sceller les brefs et les encycliques, par opposition à la bulle de plomb, son sceau officiel et solennel. de nos jours, s'il ne sert plus à sceller, l'anneau du pêcheur reste un insigne du pouvoir pontifical. après la mort du pape, il est solennellement brisé par le cardinal camerlingue, en même temps que le sceau de plomb, en présence des cardinaux.

Annonciation
Message de l'ange Gabriel à la vierge pour lui annoncer sa conception miraculeuse. la fête de l'annonciation a lieu le 25 mars.

Annuaire pontifical
L' annuaire pontifical (annuario pontificio) est publié chaque année en italien sous ce nom depuis 1912 par les autorités de l'église catholique romaine. il fait cependant suite à diverses publications officieuses, semi-officielles ou officielles du même type ayant porté différents noms depuis le 18ème siècle. cet annuaire contient la liste et les coordonnées de tous les dignitaires et institutions de l'église catholique romaine. il recense aussi bien tous ceux qui occupent des postes officiels dans le gouvernement de l'église que les titulaires de tous les diocèses et de toute autre entité de l'organisation territoriale de l'église dans le monde entier. l' annuario pontificio présente dans ses premières pages une liste des papes depuis Saint pierre jusqu'au pape actuel. quoique l' annuario pontificio ne se déclare plus depuis 1924 comme une publication officielle, sa liste fait de facto fonction de liste officielle des papes reconnus par l'église catholique romaine

Annuario pontificio
L' annuario pontificio (annuaire pontifical) est publié chaque année en italien sous ce nom depuis 1912 par les autorités de l'église catholique romaine. il fait cependant suite à diverses publications officieuses, semi-officielles ou officielles du même type ayant porté différents noms depuis le 18ème siècle. cet annuaire contient la liste et les coordonnées de tous les dignitaires et institutions de l'église catholique romaine. il recense aussi bien tous ceux qui occupent des postes officiels dans le gouvernement de l'église que les titulaires de tous les diocèses et de toute autre entité de l'organisation territoriale de l'église dans le monde entier. l' annuario pontificio présente dans ses premières pages une liste des papes depuis Saint pierre jusqu'au pape actuel. quoique l' annuario pontificio ne se déclare plus depuis 1924 comme une publication officielle, sa liste fait de facto fonction de liste officielle des papes reconnus par l'église catholique romaine

Anoméisme
Radicalisation de l'arianisme par Aèce († 370) et Eunome († 395), pour qui le Fils est dissemblable (anomoios) au Père : il est engendré, donc créé.

Ansange
Surface rectangulaire de 40 perches de long sur 4 perches de large, à raison d'une perche de 10 pieds. soit environ 14 ares.

AntéChrist
Ennemi du Christ qui, selon l'apocalypse, viendra prêcher une religion hostile à la sienne un peu avant la fin du monde.

Antenoreo, Obelerio
Doge de Venise, de 804 à 809

Anticlérical
Opposé à l'influence et à l'intervention du clergé dans la vie publique.

Antipape
Un antipape est une personne qui a exercé la fonction, ou même seulement porté le titre de pape, mais dont l'avènement à cette charge n'est pas ou plus reconnu

Antiphonaire
Du grec antiphônos qui signifie qui répond, qui accompagne . livre qui contient les antiennes. on distingue l'antiphonaire de la messe appelé aussi graduel, et celui de l'office. l'antienne est une courte phrase ou refrain qui accompagne le chant d'un psaume.

Antitactes
Secte gnostique (hérétique), issue des Epiphaniens. Ils prêchaient la destruction totale de la société, qu'ils regardaient comme un déshonneur pour le genre humain.

Antonins
Membres d'une congrégation religieuse fondée en Dauphiné vers 1070, afin de soigner les malades atteints du "Mal des ardents" ou "Feu de Saint-Antoine" (intoxication due à l'ingestion de seigle ergoté)

Apanage
Terre ou bien donné le roi à ses enfants pour compenser leur exclusion à la couronne, celle-ci étant réservée à l'aîné.

Apocalypse
Sens originel : révélation. dernier livre du nouveau testament, attribué par l'église à Saint jean l'évangéliste, riche en visions symboliques, prophétiques et eschatologiques

Apocatastase
Doctrine hérétique professant le retour final de tout être, y compris le diable, à la pureté originelle.

Apocryphe
Que l'église ne reconnaît pas, n'admet pas dans le canon biblique.

Apologétique
1) (adj.) qui concerne la défense de la religion 2) (nom) discipline ayant pour but de défendre la religion chrétienne contre les attaques dont elle est l'objet (apologétique destructive), partie de la théologie ayant pour objet d'établir, par des arguments historiques et rationnels, le fait de la révélation chrétienne dont l'église est l'organe (apologétique constructive).

Apostasie
Abandon de la foi et de la vie chrétiennes. v. abjurer, renier (sa foi). par ext. renonciation aux vœux.

Apostat
Personne qui a renié sa foi religieuse

Apostolat
Prédication, propagation de la foi.

Apothéose
(lat. apotheosis, mot grec theos, dieu) 1) antiq. déification des empereurs romains, des héros après leur mort. 2) triomphe fait à quelqu'un. 3) épanouissement sublime.

Apôtres
Chacun des douze disciples que Jésus-Christ choisit pour prêcher l'évangile :

Aprision
A l'époque carolingienne, terre en friche qui est donnée en bénéfice à un paysan défricheur avec prescription trentenaire.

Aquilon
Terme désignant le nord.

Araire
Instrument de labour qui, à la différence de la charrue faite pour retourner la terre, rejette la terre déplacée de part et d'autre du sillon creusé.

Arativum
Prestation de travail qui consiste à labourer un champ.

Archange
Etre qui est placé au-dessus de l'ange dans la hiérarchie angélique. ex. : les archanges Gabriel, Michel et Raphaël.

Archevêque
Evêque placé à la tête d'une province ecclésiastique et qui a plusieurs évêques pour suffragants. v. archevêché.

Archichancelier
Chef de la chancellerie royale carolingienne, sous les ordres de l'archichapelain.

Archichapelain
Chef de la chapelle royale carolingienne et principal conseiller ecclésiastique du roi.

Archidiacre
Chef du collège des diacres.

Argent-le-roi
Terme employé en France au Moyen Age pour désigner l'argent au titre de 12 deniers 12 grains (= 958 millièmes), comportant 23/24 d'argent et 1/24 de cuivre, qui était considéré comme fin.

Argenterie
Office créé en 1315 pour décharger la Chambre aux Deniers de la garde des effets et bijoux royaux. L'argentier devait pourvoir à l'ameublement et à l'habillement, et préparer les fêtes.

Arianisme
L'arianisme est une doctrine issue des enseignements d'Arius (256-336), prêtre d'alexandrie. ce fut la première grande hérésie chrétienne et certainement une des plus graves. elle mettait en cause la trinité et la divinité de Jésus-Christ qu'elle considérait comme subordonné au père. l'agitation produite dans l'empire romain par cette hérésie conduisit l'empereur Constantin à convoquer le concile de Nicée en 325. l'arianisme y fut condamné solennellement et la consubstantialité du Christ au père proclamée. le conflit doctrinal se poursuivit néanmoins jusqu'à l'avènement de l'empereur théodose. ramené en occident par les barbares, l'arianisme survécut jusqu'au 7ème siècle.

Arien
Voir arianisme

Arpent
Unité de mesure agraire divisée en quatre quartiers, la surface de l'arpent pouvait selon les régions varier de 30 à 60 ares.

Ascension
Elévation miraculeuse de Jésus-Christ dans le ciel, quarante jours après sa résurrection. fête célébrée par l'église, jour anniversaire de ce miracle. le jeudi de l'ascension.

Ascèse
Discipline qu'une personne s'impose pour tendre vers la perfection morale, l'affranchissement de l'esprit dans le domaine religieux ou spirituel.

Ascète
Personne qui pratique l'ascétisme, s'impose, par piété, des exercices de pénitence, des privations, des mortifications.

Ashkénase
Judaïsme. Terme biblique qui, depuis le Moyen Age, désigne une ère culturelle de la civilisation juive, comprenant l'Angleterre, la France au nord de la Loire, la région rhénane, l'Allemagne actuelle, la Pologne, l'Europe centrale et orientale ; ainsi que les rites liturgiques et les coutumes spécifiques qui se sont développés dans ces pays.

Ash‘arisme
Théologie dominante dans le sunnisme. Du nom du théologien al-Ash‘arî (874-935).

Aspar
Flavius Ardaburius Aspar (? - 471), d’origine alaine, est un général (magister militum) et patrice de l’Empire d'Orient. Sous les empereurs Théodose II et Marcien, il combat les Vandales, les Perses en Arménie et les Huns dans les Balkans.
Personnage parmi les plus puissants de l’empire sous le règne de Théodose II, il est à l’origine de l’accession au trône de ses protégés Marcien en 450, puis Léon Ier en 457. Il organise le mariage de son propre fils, Patricius, avec la fille de Léon Ier. Il est alors au sommet de son pouvoir mais possède deux handicaps : il est d’origine barbare et adepte de l’hérésie arienne.
Face à lui se dresse le parti isaurien, emmené par Zénon, gendre de Léon Ier, qui craint que l’empire passe sous la tutelle germanique comme c’est le cas pour l’Empire romain d’Occident, à l’époque sous le contrôle de Ricimer. Léon Ier finit par choisir et fait mettre à mort son ancien protecteur en 471.

Asseurement
Promesse solennelle, faite devant un juge de ne pas "s'entre-méfaire". Cet engagement était censé mettre fin à l'enchaînement de vengeances privées entre familles

Assise
Assemblée de seigneurs réunie par le souverain pour juger une cause importante.

Assolement
Dans le système universellement pratiqué au moyen age de la rotation des cultures.

Assomption
Enlèvement miraculeux de la sainte vierge au ciel par les anges. jour où l'église célèbre cette fête (15 août).

Astrologie
Art de déterminer le caractère et de prévoir le destin des hommes par l'étude des influences astrales, des aspects des astres, des signes. v. horoscope.

Athée
Personne qui ne croit pas en dieu, qui nie l'existence de toute divinité.

Au-delà
Le monde supraterrestre, la vie, l'activité imaginée après la mort.

Aube
Du latin alba qui signifie blanc . l'aube est une tunique longue et de couleur blanche portée par les clercs, de l'évêque à l'enfant de chœur. l'aube est ainsi nommée à cause de sa couleur et trouve son origine dans la tunica talaris des romains, tunique à longs pans, tombant jusqu'aux chevilles et fixée à la taille par un cordon. l'aube se porte sous la chasuble, la chape ou la dalmatique. cordon d'aube : le cordon ou cingulum est mis immédiatement sur l'aube pour la serrer à la taille et, par là, éviter que son ampleur gêne le prêtre dans ses mouvements. le cordon est généralement blanc, mais il peut cependant suivre la couleur du jour et être de même teinte que l'ornement.

Augustins
Ordre des Augustins, ordre mendiant fondé en 1256 par Alexandre VI. En fait des moines se réclament de Saint Augustin d’Hippone (354-430) depuis le Ve siècle (la règle de Saint Augustin n'est officiellement reconnue par les autorités ecclésiastiques qu'en 1215 au concile du Latran), mais les communautés d’ermites qu’ils forment n’ont que peu de liens les unes avec les autres. Alexandre VI en fait donc un ordre cohérent et organisé dont les membres cessent d’être des ermites pour aller conquérir le monde urbain et y prêcher ce qu’ils estiment être leur bonne parole. Les chanoines réguliers de Saint Augustin et les religieuses augustines (qui suivent aussi la règle de Saint Augustin) se joindront aux Ermites de Saint Augustin (ou Frères augustins) au sein des principaux représentants de l'ordre des augustins.

Aula
Grande salle servant aux réceptions et audiences du seigneur.

Aune
Mesure de longueur de valeur variable utilisée surtout pour mesurer les étoffes

Autel
Table où l'on célèbre le sacrifice chrétien, où l'on célèbre la messe. Canon d'autel : petit panneau, souvent encadré, portant certains textes invariables de la messe et utilisé comme aide-mémoire par l'officiant. les canons sont souvent au nombre de trois. nappe d'autel : linge liturgique bénit servant à recouvrir la surface d'une table d'autel. les nappes doivent être au nombre de trois, en lin ou en chanvre et de couleur blanche. une des nappes doit être suffisamment grande pour pendre presque jusqu'au sol de chaque côté de l'autel.

Autodafé
Du portugais auto da fe, acte (auto) de foi (fe) 1) cérémonie au cours de laquelle les hérétiques condamnés au supplice du feu par l'inquisition étaient conviés à faire acte de foi pour mériter leur rachat dans l'autre monde. 2) action de détruire par le feu. ex. : faire un autodafé de livres.

Autorité charismatique
Autorité liée au don personnel (charisme) de celui qui l’exerce, qu’il fasse ou non partie d’une institution reconnue.

Avé
Du latin ave salut, début de la prière. Salutation angélique, prière que l'on adresse à la sainte vierge.

Avent
(lat. adventus, arrivée, venue (de Jésus-Christ). temps pendant lequel l'église catholique se prépare à la fête de noël. les quatre dimanches de l'avent.

Aveu
Document d'enregistrement des terres et des rentes accordées par un seigneur à son vassal.

Avoué
Protecteur en général laïc et, à l'origine, librement choisi par les monastères et les établissements ecclésiastiques. Il est chargé d'administrer les biens monastiques et de représenter l'abbé en justice.
L'avoué est aussi un agent militaire à la tête du contingent que l'abbé doit à l'armée royale.

Âyatollâh
Haut dignitaire dans le shî’isme duodécimain.

Azur
Du latin médiéval azzurum, emprunté à l'arabe lazaward, où le l a été pris pour l'article. Le mot arabe vient du persan lâdjourd, lapis-lazuli (pierre d'un bleu intense).
L'azur est la couleur du blason, représentée en gravure par des tailles horizontales.